Etudier la sylviculture

Les cursus de sylviculture couvrent un large éventail, allant de l‘écosystème à l’industrie du bois en passant par la protection du climat. Quatre exemples.

Une étudiante plante des arbres lors d’un stage en forêt.
Une étudiante plante des arbres lors d’un stage en forêt. Shutterstock

1. L’exploitation raisonnée des ressources

Les forêts sont des écosystèmes complexes et, parallèlement, les produits en bois sont toujours plus demandés. Comment trouver un équilibre ? Le cursus de licence sylviculture et gestion des ressources pose à l’Université technique de Munich les bases des concepts d’une utilisation holistique. Les sciences naturelles et l’exploitation technique des bois jouent ici un rôle, tout comme la signification des ressources naturelles pour une politique sociétale.

2. L’influence des forêts sur le climat

Pourquoi vaut-il mieux ne pas faire de mobilier de jardin en bois de peuplier ? On l’apprend dans le cursus de licence sylviculture et écologie forestière à l’Université de Göttingen. Les études sont interdisciplinaires, associant des cours traitant des sciences de la nature et de l’ingénieur, de l’informatique, de l’économie et du droit et ayant un rapport étroit avec la forêt et le bois. Et si l’on veut en savoir plus encore, on peut suivre le cursus de master.

3. De l’informatique verte pour la forêt et l’environnement

La forêt et l’informatique vont bien ensemble. Les technologies informatiques pour l’environnement (EIS) et les applications d’informatique « verte » dans la sylviculture globale  (EIS) sont au cœur du cursus en anglais du master Forest Information Technology (FIT). En coopération avec l’Université des sciences de la nature à Varsovie, l’Ecole supérieure de développement durable à Eberswalde forme des expertes et experts des questions de l’avenir de la forêt et de l’environnement.

4. La gestion des espaces paysagers subtropicaux

L’un des plus anciens établissements de formation à la sylviculture au monde se trouve aux abords immédiats de la Forêt de Tharandt et fait aujourd’hui partie de l’Université technique de Dresde. Cet écosystème qu’est la forêt et ses nombreux liens avec l’environnement et la société sont au cœur des études de sylviculture. Le cursus en anglais du master Tropical Forestry se penche aussi sur les plantations d’arbres exotiques. Les études enseignent comment élaborer des concepts de gestion durable des forêts, des systèmes d’économie agroforestière et des espaces verts urbains.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: