L’amphithéâtre numérique

Des solutions techniques contre les restrictions dues au coronavirus : les universités allemandes ont recours à la numérisation. Nous décrivons trois concepts.

On peut aussi enseigner et apprendre avec un masque de réalité virtuelle.
On peut aussi enseigner et apprendre avec un masque de réalité virtuelle. picture alliance / Westend61

 

RWTH Aix-La-Chapelle : des échanges par avatar

Ce projet avait été conçu pour les échanges internationaux, il aide maintenant pendant la crise du coronavirus : MyScore (Mobility System Cooperation in Higher Education) permet aux enseignants et aux étudiants d’échanger dans le cyberespace. Avec des masques de réalité virtuelle, leurs avatars se rencontrent pour des cours dans des situations en 3D différentes. « Avec la pandémie, de telles offres sont maintenant plus utilisées, a déclaré Heribert Nacken, spécialiste de l’apprentissage hybride et professeur à la RWTH, à la revue spécialisée « Forschung & Lehre ». « Nombre de chargés de cours ont découvert l’utilisation du numérique et veulent intégrer à long terme ce type de formats à leurs cours. Nous avons utilisé pour les examens un développement que nous avons réalisé (‚Dynexite‘) et que d’autres universités peuvent également utiliser. »

 

Université de Marbourg : la diversité numérique

Avant même la pandémie du coronavirus, l’université de Marbourg comptait déjà parmi les pionnières de l’enseignement numérique. Elle a récemment augmenté la capacité de ses serveurs et optimisé ses services comme la mise en ligne et l’utilisation de vidéos. Dans l’enseignement en ligne, on peut aussi avoir recours à des chats, à des tableaux blancs partagés, à des outils de coordination, à des notes partagées et des espaces de réunion pour le travail en petits groupes. En outre, un centre de services pour la recherche numériquement assistée est disponible pour les scientifiques. Dans l’enseignement, Jürgen Handke, professeur de longue date à l‘université de Marbourg, montre comment utiliser la classe inversée à l’heure du coronavirus.

Hamburg Open Online University : un réseau étendu

A Hambourg, sept universités et le C.H.U. Hambourg-Eppendorf profitent du regroupement Hamburg Open Online University (HOOU). La HOOU coordonne l’extension d’offres pédagogiques numériques innovantes et a mis les enseignants et les producteurs de médias en réseau avec des centres de calcul et de didactique ainsi qu’avec des organismes de support à l’e-apprentissage. Tous les contenus de la HOOU sont du matériel éducatif ouvert à tous (Open Educational Resources, OER). Cela ne signifie pas seulement une utilisation gratuite mais permet aussi à d’autres de modifier les contenus et de les intégrer à leurs propres offres éducatives.  

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: