Berlin pour initiés

Nous vous faisons découvrir des lieux de Berlin inédits, cool, futuristes et romantiques.

Trabant pour filature au musée de l’espionnage
Trabant pour filature au musée de l’espionnage Deutsches Spionagemuseum Berlin

En dehors des sites touristiques classiques tels que le palais du Reichstag ou la Porte de Brandebourg, il existe aussi de nombreux lieux à Berlin insolites et passionnants. Participez à un voyage de découverte.

Musée allemand de l’espionnage – Berlin secret

Près d’un demi-siècle, le front de la guerre froide se trouvait en plein Berlin. Les services secrets des deux côtés se livraient un duel intense ; la métropole était considérée comme la « capitale des espions ». Le musée allemand de l’espionnage (Leipziger Platz 9) a réuni un assortiment impressionnant d’objets : de la machine à crypter Enigma d’Hitler jusqu’aux accessoires d’origine des films de James Bond en passant par les caméras cachées dans des soutiens-gorge, les micros dans des chaussures, les pistolets dans des gants, les flèches empoisonnées dans des parapluies.

Bierpinsel – bâtiment futuriste en béton

La tour de 40 mètres de haut achevée en 1976 est du style architectural « brutalisme ». Sa forme et son utilisation à l’origine comme restaurant ont inspiré les Berlinois pour lui donner le surnom de « Bierpinsel » (pinceau à bière). Le bâtiment (Schloßstraße 17), n’est plus utilisé et est vide depuis 2006, sauf pour de petits événements et actions artistiques. La tour a obtenu un grand rôle en tant que commissariat de police dans la série « Dogs of Berlin » de Netflix. Actuellement, on prévoit d’y installer un espace de cotravail.

« Bierpinsel » à Berlin-Steglitz
« Bierpinsel » à Berlin-Steglitz dpa

Klunkerkranich – un jardin sur le toit

Le jardin « Klunkerkranich » (Karl-Marx-Straße 66) aménagé sur le toit d’un parking d’un centre commercial dans le quartier branché Neuköllnn de Berlin est un exemple d’utilisation de terrains et bâtiments désaffectés. Cette pratique fait entre-temps presque partie de l’ADN de la ville et fascine les visiteurs de Berlin venus du monde entier.

Le cimetière de Dorotheenstadt – dernières demeures célèbres

Dans aucun autre cimetière d’Allemagne il y a autant de célébrités enterrées qu’au cimetière Dorotheenstadt (Chausseestraße 126). Les philosophes Hegel et Fichte, les écrivains Heinrich Mann et Bertolt Brecht et les architectes Stüler et Schinkel y ont par exemple trouvé leur dernière demeure. La chapelle qui a été réaménagée en 2015 avec une installation lumineuse de l’artiste James Turrell est particulièrement intéressante.

Cimetière Dorotheenstadt
Cimetière Dorotheenstadt dpa

Teufelsberg: une station d'écoutes abandonnée

Après la Seconde Guerre mondiale, une colline artificielle d'une hauteur de 120 mètres a été érigée en amassant des décombres. De 1950 à 1991, après la chute du Mur, le Teufelsberg (Teufelsseechaussee 10) a servi de station d'écoutes à l'armée américaine, puis a été utilisé comme station radar pour le contrôle aérien jusqu'en 1999. Le site est vide depuis 20 ans et attire les fans de street art et d'exploration urbaine.

Teufelsberg
Teufelsberg Monika Skolimowska/dpa

Tempelhofer Feld: un gigantesque parc urbain

Le site de l'ancien aéroport de Tempelhof a été transformé en parc en 2010, et fait partie des plus grands espaces verts urbains au monde. Il s'étire sur environ 300 hectares, soit presque autant que Central Park, à New York. Les Berlinois se rendent dans ce parc pour jardiner, pique-niquer, observer les oiseaux, faire du skate et du kitesurf. L'ancien hall de l'aéroport est également singulier: dans les années 1930, c'était l'un des plus grands bâtiments au monde.

Tempelhofer Feld
Tempelhofer Feld picture alliance / Andreas Gora

„Schwerbelastungskörper“: une étrange relique nazie

Les nazis prévoyaient d'ériger un gigantesque arc de triomphe dans le quartier de Schöneberg. Afin de tester la résistance du sol berlinois, un immense cylindre en béton massif a été placé en bordure du terrain où devait s'élever le monument. Avec ses 14 mètres de haut, 21 mètres de diamètre, 18 mètres de profondeur et son poids de 12.000 tonnes, le „Schwerbelastungskörper“ (littéralement: „corps de charge lourde“) symbolise la folie des grandeurs de l'époque nazie (General-Pape-Straße 34A).

Schwerbelastungskörper
Schwerbelastungskörper picture alliance / Arco Images

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: