Herbert Grönemeyer – indestructible

Depuis 30 ans, on ne peut plus imaginer la chanson allemande sans Herbert Grönemeyer, chanteur populaire, détenteur de records et esprit politique.

dpa/Jan Woitas - Herbert Grönemeyer

Tout ce qui sort de la plume de cet auteur de chansons peut faire bouger les foules : Herbert Grönemeyer a écrit un hymne pour une ville (« Bochum »), un hymne pour la moitié de la population (« Männer »), un hymne pour un snack (« Currywurst ») et un hymne pour tout le pays (« Zeit, dass sich was dreht »). Grönemeyer semble être à la chanson allemande ce qu’est l’animateur Günther Jauch à la télévision : même ceux qui n’aiment pas ses chansons n’ont rien contre lui. Il est l’un des musiciens contemporains les plus populaires d’Allemagne. Depuis 1984, tous ses albums en allemands sont venus en tête des hit-parades en Allemagne.

Grönemeyer s’engage pour l’ouverture sur le monde

A ce jour, son album Mensch (2002) s’est vendu à 3,7 millions d’exemplaires et est l’album le plus vendu de la chanson allemande. Avec plus de 13 millions de disques et CD vendus en Allemagne, Grönemeyer est l’un des musiciens réussissant le mieux commercialement dans l’espace germanophone. A ce jour, plus de trois millions de fans ont assisté à ses concerts. En 1991, 100.000 spectateurs se retrouvaient à Berlin-Ahrensfelde pour le plus grand concert qu’un musicien de rock allemand ait jamais donné.

Herbert Grönemeyer, qui vit à Londres et à Berlin, s’engage aussi depuis longtemps au niveau social et politique. Il faisait partie des artistes qui, en janvier 2015, demandaient la tolérance, la solidarité et l’ouverture sur le monde lors de la grande manifestation « Ouverte et bigarrée – Dresde pour tous » devant l’église Frauenkirche.

Dauernd Jetzt, le dernier album de Grönemeyer, a déjà obtenu un disque de platine et lui a valu des nominations au prix allemand de la musique Echo. Après son concert à Berlin, il entamera en mai 2015 une tournée où il jouera sa musique de masse qui touche néanmoins chacun de nous.

Remise du prix de la musique Echo le 26 mars 2015 à Berlin

www.groenemeyer.de

www.echopop.de

©www.deutschland.de