Jouir pleinement de la nature

L’harmonie entre le plaisir de voyager, la protection de la nature et l’économie : l’Allemagne promeut le tourisme durable dans le monde. En voici trois exemples.

Tourisme durable : le delta de l’Okavango au Botswana fait partie du projet KaZa.
Le delta de l’Okavango au Botswana fait partie du projet KaZa. dpa

KaZa : la protection de la nature en Afrique

La beauté de la nature se cache derrière l’acronyme KaZa TFCA pour Kavango Zambezi Transfrontier Conservation Area. L’une des plus grandes zones de protection de la nature est en cours de création dans l’Afrique australe avec 36 zones protégées et parcs nationaux en Angola, Zambie, Zimbabwe, Botswana et Namibie. Les grands objectifs du projet KaZa sont le développement durable du tourisme et de l’économie dans ces pays ainsi que la préservation de la biodiversité. A la demande du ministère fédéral de la Coopération économique pour le développement (BMZ), la KfW Entwicklungsbank accompagne avec 35,5 millions d’euros la création de KaZa. Et ce avec une belle résonnance : les exploitants de lodges dans la région accordent par exemple une grande importance à la protection de la faune qui fascine tant les touristes.

Un tourisme durable le long du Danube 

Dix pays – aucun autre fleuve au monde ne relie autant d’Etats que le Danube qui prend sa source dans la Forêt-Noire en Allemagne et débouche dans la mer Noire à la zone frontalière entre la Roumanie et l’Ukraine. Mais, alors que la Forêt-Noire ou les métropoles comme Vienne et Budapest attirent des voyageurs du monde entier, la région moyenne et basse du Danube profite encore peu du tourisme. Le Danube Competence Center (DCC), dont le siège est à Belgrade, voudrait que cela change. Avec son grand partenaire, la Société allemande de coopération internationale (GIZ), le centre mise sur un tourisme durable, mettant l’accent sur l’étoffement du réseau ferroviaire, les voies navigables et les pistes cyclables comme alternatives non polluantes à la voiture.

Un paysage spectaculaire du Danube en Serbie.
Un paysage spectaculaire du Danube en Serbie. dpa

Un tourisme à valeur ajoutée au Maroc

Le Maroc est riche en nature vierge et en paysages exceptionnels. La GIZ soutient la promotion du tourisme dans la région montagneuse de Beni Mellal-Khenifra et à Souss Massa sur la côte atlantique. La protection de l’environnement est mise au premier plan, tout comme les possibilités d’emploi et de revenus pour la population rurale. Le projet doit surtout offrir des perspectives aux jeunes et aux femmes. Au moins 5.000 personnes doivent être formées au tourisme durable, 20 nouveaux centres d’hébergement et la commercialisation des produits locaux doivent booster le tourisme de ces régions.

La région de Souss Massa au Maroc.
La région de Souss Massa au Maroc. dpa