« Entdecke DE » : visiter l’île aux fleurs de Mainau

La série « Entdecke DE » nous emmène en voyage à travers l’Allemagne. Au printemps, on se rend à l’île de Mainau sur le lac de Constance.

picture-alliance/WILDLIFE

Si ces arbres aux troncs noueux pouvaient parler ! Certains séquoias, cèdres de l’Himalaya ou d’immenses thuyas poussent dans l’Arboretum de l’île de Mainau depuis sa création en 1853. Ils s’extasieraient probablement sur les nappes de brume qui enveloppent parfois le lac de Constance à l’aurore. Ils évoqueraient la vue panoramique sur les Alpes et, évidemment, la mer de fleurs embaumant à leurs pieds. Au lieu de cela, ils étendent leur toit de feuilles et les branches des résineux au-dessus des visiteurs du parc de 45 hectares en en faisant une oasis de silence – en plein milieu d’un des lieux d’excursion préférés en Allemagne.

On vient à l’« île aux fleurs » dans le sud de l’Allemagne pour y flâner, y rêver et pour se détendre. Dès que, après avoir franchi la passerelle ou quitté le bateau, l’on met le pied sur l’île, où ne circulent ni vélos ni voitures, on est séduit par le magnifique jardin. Le comte et la comtesse Bernadotte, descendants du fondateur, offrent aux visiteurs toute une gamme d’attractions dans le cadre de leur propriété. « Enchanteresse et ensorcelante », telle est la devise de l’année des fleurs 2012.

Toutefois, le véritable spectacle est celui de la nature, changeant au fil des saisons. Cela commence par l’une des plus grandes expositions d’orchidées d’Allemagne dans la serre aux palmiers. Chaque année, en automne, environ 500 000 bulbes sont plantés sur l’île de Mainau. Fin avril, début mai, plus d’un million de fleurs s’épanouissent dans une magnificence de couleurs. Ensuite, quelque 12 000 rosiers prennent la relève dans la roseraie italienne. À la fin de l’été et en automne, l’île est enluminée par des plantes à tubercules aimant le soleil, comme les dahlias par exemple. Dans la grande serre aux papillons il fait encore 26 degrés et le taux d’humidité est de 80 à 90 pour cent. On peut être hypnotisé à la longue en observant le vol des fragiles papillons aux couleurs chatoyantes. En plus, il est difficile de s’arracher de ce lieu paradisiaque.

www.mainau.de

www.bodensee.travel

© www.deutschland.de