Ma voiture, ta voiture, notre voiture

Partager a la cote : un Allemand sur deux s’intéresse aux offres d’autopartage.

picture-alliance/dpa - German Carsharing

PLAISIR DE CONDUIRE PARTAGÉ. Qu’il s’agisse du jardin, du logement, de l’alimentation ou de la musique : partager a la cote. C’est aussi vrai pour la voiture. Beaucoup de gens ont de plus en plus recours à l’autopartage comme alternative à leur propre voiture. Un Allemand sur deux s’intéresse aux offres d’autopartage. Chez les moins de 30 ans, ce sont même les deux tiers. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par l’Association allemande des technologies de l’information, des télécommunications et des nouveaux médias (Bitkom). Les consommateurs ont le choix entre trois formules suivant leurs besoins individuels. Dans le cas de l’autopartage lié à une aire de stationnement, le client loue la voiture pour une période déterminée, très souvent quelques heures ou la journée. Il va chercher le véhicule et le ramène dans l’une des aires de stationnement spécifiques. Pour de simples courses en ville, de plus en plus de clients recourent aux offres d’opérateurs tels DriveNow ou Car2Go. L’utilisateur enregistré cherche sur son smartphone une appli lui indiquant une voiture disponible à proximité et il la loue directement. La troisième solution consiste à louer sa propre voiture contre une rémunération qui englobe souvent une couverture spéciale d’assurance.

www.carsharing.de