Dialogue au lieu de confrontation

Deux premières et des sujets brûlants : les participants, les sujets et le programme de la Conférence de Munich sur la sécurité 2018.

Conférence de Munich sur la sécurité : il s’agit de la sécurité mondiale.
Conférence de Munich sur la sécurité : il s’agit de la sécurité mondiale. dpa

Allemagne. 1 000 entretiens par jour – ce sont 1 000 opportunités de désamorcer des conflits mondiaux. Des chefs d’Etat, des spécialistes de politique étrangère et des représentants d’entreprises et de la société civile du monde entier se réunissent pendant trois jours à la Conférence de Munich sur la sécurité (MSC 2018), le plus important forum international en matière de politique de sécurité.

Quels sont les principaux sujets de la MSC 2018 ?

Les sujets essentiels portent sur l’avenir de l’Union européenne et ses relations avec la Russie et les Etats-Unis ainsi que sur les conflits au Proche-Orient, en particulier la guerre en Syrie. Le contrôle des armements est un autre point important.

Qu’en est-il de la sécurité mondiale ?

Le Munich Security Report 2018, présenté par le président de la MSC Wolfgang Ischinger pour la conférence, apporte des réponses. Il contient des analyses sur les principales évolutions de la politique étrangère et de la politique de sécurité.

Munich Security Report 2018: “To the Brink – and Back?

L’année dernière, le monde a été trop proche d’un grand conflit international.

Wolfgang Ischinger, président de la Conférence de Munich sur la sécurité

Qui participe à la Conférence de Munich sur la sécurité 2018 ?

Les organisateurs s’attendent à recevoir 600 participants, parmi lesquels plus de 20 chefs d’Etat et de gouvernement, 40 ministres des Affaires étrangères et 40 ministres de la Défense. Les NGOs seront également représentées, comme par exemple Transparency International et la Bill and Melinda Gates Foundation.

Avec Benjamin Netanyahou, Israel envoie pour la première fois un premier ministre en fonction. De plus, le premier ministre irakien Haider al-Abadi, la première ministre britannique Theresa May, le chancelier autrichien Sebastian Kurz et le président ukrainien Petro Porochenko ainsi que le secrétaire général des NU António Guterres, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères Federica Mogherini et le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg ont annoncé leur venue. 

L’Allemagne n’a pas encore de nouveau gouvernement – qui représente le pays ?

Pour la première fois, une délégation exécutive du gouvernement participe à la Conférence de Munich sur la sécurité. Elle est représentée par le ministre des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, la ministre de la Défense Ursula von der Leyen, le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière et le ministre du Développement Gerd Müller.

Les décideurs débattent-ils à huis-clos ?

Non. Les débats sont retransmis en direct sur le site de la MSC et sont suivis sur Twitter et Facebook. De plus, il y a un accès aux manifestations publiques de la MSC 2018.

Quelle est l’importance de la Conférence de Munich sur la sécurité ?

Dans une étude de 2017, l’University of Pennsylvania la qualifie de meilleure « Think Tank Conference » au monde.

54e Conférence de Munich sur la sécurité (MSC) du 16 au 18 février 2018

© www.deutschland.de