Munich au centre de la politique mondiale

Quarante chefs de gouvernement viennent à Munich pour la Conférence sur la sécurité, soit plus que jamais. De l’importance de cette rencontre.

La Conférence de Munich sur la sécurité
La Conférence de Munich sur la sécurité dpa

Le Davos de la politique de sécurité promet d’être une manifestation record. Davos en est l’une des raisons. En effet, sur ordre du président Trump, le gouvernement américain n’était pas représenté au Forum économique mondial dans les Alpes suisses en raison du shutdown aux Etats-Unis. Par contre, les responsables politiques américains sont foule à la 55e Conférence de Munich sur la sécurité (MSC).

Les grands thèmes

Le monde est-il à l’aube d’une nouvelle course aux armements nucléaires face à la menace de la fin du traité de non-prolifération des armes de moyenne portée (FNI) ? L’Ouest retrouvera-t-il une ligne commune dans ses relations avec l’Iran ? Quel est l’avenir de l’Alliance transatlantique ? Qu’en est-il de l’Europe à l’époque du chaos créé par le Brexit et de la recrudescence du populisme de droite ?

Les participants à la Conférence de Munich sur la sécurité en 2019

Le directeur de la conférence Wolfgang Ischinger s’attend à un nombre de chefs d’Etat et de gouvernement proche du record. Quelque 40 chefs d’Etat et de gouvernement et 100 ministre sont sur la liste des 500 participants. La chancelière Angela Merkel a annoncé sa venue, tout comme le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le président égyptien Fatah al Sisi. Le vice-président Mike Pence sera le plus haut représentant américain à venir à Munich.

Outre M. Pence, le ministre américain des Affaires étrangères Mike Pompeo participera également à la conférence au Bayerischer Hof. La Russie envoie son homologue russe Sergeï Lavrov. Le ministre iranien des Affaires étrangères Muhammad Zarif est également attendu et le plus haut responsable des Affaires étrangères du Parti communiste chinois, Yang Jiechi, viendra à Pékin. 

Du côté allemand, nombre de ministres et des responsables politiques de haut rang ont également annoncé leur venue : le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas et la ministre de la Défense Ursula von der Leyen. Et, pour la première fois, la nouvelle présidente de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, sera aussi présente. 

L’histoire de la Conférence de Munich sur la sécurité

La Conférence de Munich sur la sécurité est née en 1963 comme sorte de « réunion d’anciens camarades » des pays membres de l’OTAN pendant la guerre froide. Depuis la fin des années 1990, la manifestation n’a cessé de s’ouvrir, tout d’abord aux pays d’Europe centrale et orientale, puis plus tard à des participants du monde entier. Selon une compréhension élargie de la sécurité, des généraux y côtoient des protecteurs de l’environnement, des autocrates sont assis aux côtés de démocrates. Cela provoque des discussions animées et offre la possibilité de prendre contact à l’écart des caméras.

Conférence de Munich sur la sécurité (MSC), 15.-17.2. 2019

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here to: