TdT_Comics_09052017

Nouveautés dans le monde de la BD allemande

Transformer en BD des classiques littéraires, des biographies et l’histoire ? D’excellentes œuvres d’auteurs allemands de romans graphiques montrent que ce genre peut être à la fois sérieux, émouvant et distrayant.

Allemagne. En mars 2017, 105 000 visiteurs se sont lancés à l’assaut du domaine fantastique de la manifestation Manga-Comic Con à Leipzig. Ils ont fait la queue pour obtenir une dédicace des dessinateurs vedettes du monde entier. L’Allemagne, avec des auteurs célèbres, s’est également imposée dans le genre des romans graphiques. Reinhard Kleist, par exemple, est considéré comme le dessinateur allemand de BD le plus marquant. Il se consacre aux biographies, comme celles de Johnny Cash, Elvis, Fidel Castro - des hommes célèbres auxquels Kleist a dressé un monument en dessin. Par contre, tous ses lecteurs ne connaissent certainement pas la sprinteuse Samia Yusuf Omar. Elle représentait la Somalie aux Jeux olympiques 2008 à Pékin et a été menacée par les extrémistes islamistes. Dans l’espoir de pouvoir participer aux Jeux olympiques à Londres, elle a tenté de fuir vers l’Europe et, en 2012, à l’âge de 21 ans, elle est morte noyée à proximité des côtes de Malte. Le livre pour la jeunesse « Rêve d’Olympe » de Kleist a été récompensé par de nombreux prix.    

Reinhard Kleist: Der Traum von Olympia. Carlsen Verlag, 152 pages, 17.90 euros.Reinhard Kleist: Der Traum von Olympia. Carlsen Verlag, 152 pages, 17.90 euros.

L’autobiographie « Trois pierres » (Drei Steine) de Nils Oskamp ne s’adresse pas uniquement à la jeunesse. Avec des dessins en noir et blanc, il décrit sa vie en tant qu’élève à Dortmund dans les années 1980, entre la violence des néo-nazis et le courage civil. Brigitte Weyhe se fait l’écho d’une autre partie de l’histoire allemande dans son reportage « Madgermanes » : l’auteure née en Afrique de l’Est y illustre les biographies de travailleurs de Mozambique sous contrat en RDA entre les années 1970 et 1991. Son livre a reçu le Prix Max-und-Moritz pour la meilleure BD en langue allemande.    

Nouvelle présentation d’œuvres classiques

En plus de la tendance au travail de documentation, de nombreux auteurs allemands de BD se consacrent à une nouvelle interprétation d’œuvres littéraires mondiales connues. Parmi eux, l’illustrateur Thilo Krapp qui travaille sur le roman « La guerre des mondes » de H. G. Wells. En couleurs sépia, il reproduit dans les moindres détails le Londres de l’époque victorienne attaqué par des extraterrestres à trois jambes. De manière satirique, il montre comment les citoyens d’Angleterre réagissent à l’occupation par des extraterrestres. On remarque aussi ce plaisir à de nouvelles interprétations sur le marché des mangas où des auteurs allemands s’imposent davantage depuis le passage au nouveau millénaire. C’est le cas par exemple de Diana Liesaus et Sabrina Ehnerts qui, pour la série de mangas « Piratebay » consacrée au pirate Henry Morgan, se sont inspirées de classiques littéraires tels que « L’Ile au trésor », « Robinson Crusoé » et « Peter Pan ».     

Exposition « Comics! Mangas! Graphic novels! » du 7 mai au 10 septembre à la Bundeskunsthalle Bonn

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires