« Le métier dont je rêvais »

Quatre migrants racontent comment ils ont trouvé en Allemagne un métier d’avenir dans l’artisanat.

Hedayatullah Mohammadi, cordonnier
Hedayatullah Mohammadi, cordonnier Tim Wegener

L’Afghan Hedayatullah Mohammadi (30 ans) est cordonnier à Francfort-sur-le-Main.

« Naguère, je m’imaginais architecte ou médecin. Je suis maintenant les deux : je soigne les blessures des chaussures en tant que cordonnier. Mon artisanat est en outre un métier architectural. J’ai trouvé le métier dont je rêvais – même si le chemin a été long. Je suis aussi heureux d‘avoir pu former mon frère au métier de cordonnier. »

Le Syrien Diaa Almoussa (29 ans) est coiffeur à Giessen.

Diaa Almoussa, coiffeur
Diaa Almoussa, coiffeur privat

« Lorsque je suis venu de Syrie en Allemagne en 2015, j’ai pu d’emblée faire un stage dans un salon de coiffure, et j’ai trouvé un poste d’apprenti un an plus tard. A Damas, je coupais déjà les cheveux pour financer mes études de droit. J’ai passé mon C.A.P. il y a un an, je veux maintenant passer ma maîtrise. Le plus grand obstacle est la langue. Heureusement, je me suis d’emblée soucié d’apprendre l’allemand. Le fait qu’on parle avec beaucoup de gens quand on est coiffeur m’aide certainement. »

Mohamad Hamzaalemam (25 ans) de la Syrie est vendeur en boulangerie à Eberswalde. Naser Yusofzai (27 ans) de l'Afghanistan travaille dans le même magasin avec son C.A.P de boulanger.

Naser Yusofzai, boulanger, et Mohamad Hamzaalemam, vendeur en boulangerie
Naser Yusofzai, boulanger, et Mohamad Hamzaalemam, vendeur en boulangerie privat

Mohamad Hamzaalemam : « J’ai commencé ici en intérimaire et le propriétaire m’a rapidement proposé de faire une formation. Je pensais au début que mon allemand était trop mauvais mais ça a très bien marché, grâce aussi au soutien de mon chef. J’ai eu des cours et de temps en temps une journée de libre pour apprendre pour mon examen. J’ai mon C.A.P. de vendeur en boulangerie depuis le mois de juillet 2021. C’est très agréable d’avoir une perspective. »

Naser Yusofzai : « Le plus agréable dans mon travail, c’est qu’on crée quelque chose avec ses mains. J’aime préparer la pâte et la cuire. C’est mon métier depuis début 2021, depuis que j’ai réussi mon C.A.P. Maintenant, je veux améliorer mes connaissances en allemand et passer une maîtrise de boulanger. »

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: