Le « new work » dans le monde

L’avenir du travail : lisez ici comment Anna et Nils Schnell ont découvert le « new work » et tracent maintenant ces formes de travail modernes dans le monde entier.

Anna et Nils Schnell - MOWOMIND
Anna et Nils Schnell - MOWOMIND Jens Umbach

Nils Schnell a rencontré pour la première fois de nouvelles formes de travail souples chez une jeune entreprise d’informatique très hip. « J’ai flashé », dit-il. Il s’est renseigné, a fondé avec sa femme Anna la société de conseil Mowomind pour transmettre leurs idées de coachs aux cadres et aux équipes. Ils se sont lancés dans un tour du monde, leur objectif étant d’identifier les meilleurs exemples de « new work ». Leur premier voyage les a emmenés en Australie. À Sidney, ils ont rencontré un CEO qui s’était renommé Chief Purpose Officer (CPO) et a fait réussir son entreprise : il laissait les salariés faire ce qu’ils voulaient vraiment. À Lagos, en Afrique, ils ont vu comment le Magic Carpet Studio était en passe de devenir le studio d’animation leader, les collaborateurs actualisant leurs connaissances en échangeant en interne. Leur prochain voyage emmènera Anna et Nils Schnell en Amérique du Nord et du Süd, le dernier domicile du pionnier du mouvement « new work ». Frithjof Bergmann, né en Allemagne, est décédé en mai 2021 à Ann Arbor, au Michigan. Les Schnell ont été en contact avec lui jusqu’à peu avant son décès.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: