Des investissements pour l’Afrique

L’industrie allemande découvre le « continent des opportunités » – et reçoit maintenant le soutien du gouvernement fédéral.

Une maquette de la nouvelle capitale égyptienne
Une maquette de la nouvelle capitale égyptienne dpa

L’engagement allemand en Afrique gagne en dynamique. Fin octobre 2018, Angela Merkel a accueilli à la Chancellerie à Berlin onze chefs d’Etat et de gouvernement africains dans le cadre de l‘initiative « Compact with Africa », c’était le plus grande rencontre de ce type dans l’histoire de la République fédérale. Auparavant, lors de la conférence du G20 sur les investissements en Afrique, elle avait annoncé la création d’un « fonds d’investissement pour le développement » à hauteur d’un milliard d’euros pour faire venir plus de P.M.E. allemandes en Afrique.

Angela Merkel à la conférence du G20 sur les investissements en Afrique
Angela Merkel à la conférence du G20 sur les investissements en Afrique Bundesregierung/Schacht

Stefan Liebing, le président de l‘Afrika-Verein de l’industrie allemande et organisateur de la conférence, a salué l’initiative : « C’est une bonne chose pour créer des emplois pour la jeunesse africaine et cela peut contribuer à freiner la volonté d’émigrer. Le gouvernement fédéral montre ainsi qu’il peut emprunter avec élan de nouvelles voies allant dans la bonne direction. »

Des investissements à hauteur de 3 milliards d’euros en 2019 sont tout à fait plausibles.

Stefan Liebing, président de l‘Afrika-Verein de l’industrie allemande

Deux chiffres montrent l’urgence de cette nouvelle initiative prometteuse. Environ la moitié des vingt économies nationales croissant le plus vite dans le monde se situent en Afrique. Or, sur les quelque 3,5 millions d’entreprises allemandes, seules un millier y travaille. Cela doit maintenant changer. « Les projets actuels d’investissement des entreprises allemandes dans des pays africains en 2018 s’élèvent à un milliard d’euros, dit M. Liebing. Avec les nouvelles mesures prises par la Fédération, on peut renforcer encore la présence des P.M.E. allemandes en Afrique. Des investissements à hauteur de 3 milliards d’euros en 2019 sont tout à fait plausibles. » 

Giesecke+Devrient construit une imprimerie de billets de banque près du Caire
Giesecke+Devrient construit une imprimerie de billets de banque près du Caire Giesecke+Devrient

Un projet phare est la construction de la nouvelle capitale égyptienne à l’est du Caire, à laquelle participent des entreprises allemandes. Le groupe technologique Siemens y a construit en un temps record la plus grande centrale de turbines à gaz et à vapeur qui alimentera en électricité jusqu’à 40 millions d’habitants. Le groupe de technologie de sécurité Giesecke+Devrient construit, à la demande de la Banque centrale égyptienne, une imprimerie de billets de banque clés en main qui couvrira une grande partie de la capacité nationale d’impression et de traitement des billets.

Nombre d’autres projets, d’un volume dépassant largement les 500 millions d’euros, ont été convenus lors de la conférence du G20 sur les investissements en Afrique à Berlin, dont un projet de Siemens au Togo et au Ruanda, d’Allianz en Côte d’Ivoire, de Health Focus en Guinée et de Leoni en Tunisie.

© www.deutschland.de
 

Newsletter #UpdateGermany: You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here to: