La carrière d’anciens lauréats du concours « Jugend forscht » (jeunes chercheurs)

Le concours « Jugend forscht » pour les élèves du secondaire encourage les jeunes talents en sciences naturelles.

picture-alliance/dpa -Daniel Gurdan
picture-alliance/dpa -Daniel Gurdan picture-alliance/dpa -Daniel Gurdan

Carina Lämmle avait tout juste 16 ans lorsque, pour la première fois, elle s’est trouvée face aux étudiants de l’école supérieure de Biberach en Bade-Wurtemberg. À l’aise devant des étudiants bien plus âgés qu’elle, elle leur a expliqué comment utiliser un spectomètre de masse – un appareil  qui trie et compte les particules chimiques selon leur poids. La technique était son élément : quelques années auparavant, au centre de recherche pour élèves dans le sud du Wurtemberg, elle avait pris conscience de son intérêt pour ce secteur. Avec deux autres partenaires et un appareil développé par leurs soins, elle a étudié un procédé chimique séparant les composants de mélanges. Ils ont transféré les résultats sur l’appareil et amélioré ainsi le processus de séparation. C’est avec cette performance qu’en 2011 ils ont posé leur candidature au concours « Jugend forscht ». Les jeunes chercheurs ont impressionné le jury et ont été les lauréats de la catégorie « Meilleur travail interdisciplinaire ». Peu de temps après, Carina Lämmle a pris part à une visite guidée à l’école supérieure de Biberach où le doyen de la section biotechnologie pharmaceutique lui a proposé spontanément de travailler avec lui.

Plus de 200 000 jeunes ont fait de la recherche

L’idée du concours « Jugend forscht » est justement d’encourager le plus tôt possible les jeunes talents, de leur faire découvrir les méthodes de pointe et de leur permettre d’accéder à la recherche ou à l’économie. Le concours fut lancé en 1965 par Henri Nannen, chef rédacteur à l’époque du magazine « Stern ». Aujourd’hui, le concours reçoit également l’aide du gouvernement fédéral, d’écoles et de l’économie. Au cours des décennies passées, plus de 200 000 jeunes ont participé à ce concours portant uniquement sur les sciences. La plupart d’entre eux ont par la suite fait des études de sciences naturelles et technique, de mathématiques ou de médecine et beaucoup ont fait carrière dans le domaine de la recherche ou du développement. Certains ont même utilisé leur idée primée par « Jugend forscht » pour créer leur entreprise. Daniel Gurdan est l’un d’eux. Ayant soumis sept projets, il est l’un des candidats ayant remporté le plus grand succès. Il a, par exemple, développé un quadrocopter pour amateurs – un petit hélicoptère muni de quatre pales. En 2006, en collaboration avec d’autres anciens candidats de « Jugend forscht », il a fondé la société Universal Flying Objects, suivie l’année d’après par la société Ascending Technologies GmbH qui développe et vend des petits engins volants destinés aux universités et aux utilisateurs professionnels dans les domaines de la photographie, de l’industrie  et de la recherche.      

 

www.jugend-forscht.de

 

© www.deutschland.de