Le premier ordinateur venait d’Allemagne

Il y a 75 ans, Konrad Zuse présentait avec le Z3 le premier ordinateur qui fonctionnait vraiment.

dpa/Uwe Zucchi - Konrad Zuse

Les enfants jouent sur des consoles, de mini-ordinateurs commandent les lave-linges, les assistants de conduite facilitent les trajets en voiture, de petits objets implantables enregistrent les fonctions vitales. On trouve dans presque tous les foyers smartphones, tablettes et ordinateurs. Les super-ordinateurs calculent la météo. Et une nouvelle génération d’ordinateurs, appelée « cognitive computing » et présentée récemment à la Foire de Hanovre, peut même interagir avec les gens. On n’imagine plus guère vivre aujourd’hui sans ordinateur.

Il en allait différemment il y a 75 ans. Le 12 mai 1941, l’inventeur allemand Konrad Zuse présentait avec le Z3 le premier ordinateur qui fonctionnait vraiment. Il ne pouvait que multiplier, diviser, trouver la racine au carré et mémoriser 64 mots mais c’était le premier ordinateur programmable au monde fonctionnant en mode binaire. « Or la grande résonance fit défaut : pas de journaliste, pas de sensation mondiale – on était en guerre », rapportait Horst Zuse, le fils aîné du visionnaire. Il y a quelques années, il présentait le Z3 qu’il avait reconstruit. L’original avait été détruit par les bombes en décembre 1943.

Après la guerre, Konrad Zuse tenta de gagner de l’argent avec son idée et créa son entreprise en Hesse. Elle fut reprise par Siemens dans les années 1960. La concurrence américaine, mais aussi allemande, avait rattrapé depuis longtemps son avancée technologique et l’avait dépassée. Il lui resta le prestige historique.

L’inventeur Konrad Zuse avait pour nom d’artiste Kuno See

Zuse, qui décéda en 1995, avait aussi d’autres talents. On trouve son pseudonyme Kuno See sur de nombreux tableaux, dessins et gravures qui se trouvent en majorité à la Staatliche Graphische Sammlung de Munich. Certaines œuvres se trouvent au Musée Konrad Zuse à Hünfeld, la ville où il vécut longtemps, et à l’Astronomisch-Physikalisches Kabinett de Kassel. Des tableaux de Konrad Zuse furent également exposés à la documenta 13 à Kassel. L’une de ses affirmations nous est restée : « Je n’ai pas étudié l’art mais je n’ai pas non plus étudié l’informatique. »

www.zuse-museum.de

© www.deutschland.de