De nouvelles idées pour une énergie propre

L’hydrogène vert est le combustible de demain. Trois startups allemandes nous indiquent des voies innovantes pour sa production et son utilisation.

L’avion volant à l’hydrogène n’est encore qu’un rêve.
L’avion volant à l’hydrogène n’est encore qu’un rêve. picture alliance/dpa

Green Hydrogen Technology

L’hydrogène est par définition vert quand on l’obtient avec de l’électricité produite de manière durable. C’est théoriquement juste mais pas aussi facile quand ce gaz est produit loin de son lieu d’utilisation, par exemple à proximité de grandes installations solaires en Afrique du Nord, et qu’il faut ensuite le transporter en Allemagne sur des milliers de kilomètres. C’est le problème auquel s’attaque la startup Green Hydrogen Technology à Augsbourg. Elle a développé une méthode pour obtenir de l’hydrogène à partir de matières premières présentes partout et à profusion, le plastique et les boues d’épuration. Cela émet du CO₂ mais il est récupéré et transformé. Les métaux lourds résiduels peuvent également être recyclés. La commercialisation est prévue pour l’automne 2023.

Enapter

Le dispositif qui sépare l’eau en oxygène et hydrogène avec de l’électricité s’appelle électrolyseur. Ce procédé est durable quand l’électricité provient de sources renouvelables.   Or il est énergivore et les critiques qualifient volontiers l’hydrogène ainsi produit de « champagne des sources d’énergie ». On gagnerait beaucoup si les électrolyseurs utilisaient l’électricité plus efficacement. C’est ce à quoi s’attelle la startup Enapter à Heidelberg. Elle a développé un générateur d’hydrogène qui, indique-t-elle, peut produire avec 2,4 litres d’eau suffisamment d’hydrogène pour alimenter un foyer de deux personnes pendant plusieurs jours. Cela est possible grâce à une membrane échangeuse d’anions (AEM). La jeune pousse a des objectifs ambitieux, elle veut produire 10 % de l’hydrogène obtenu dans le monde d’ici à 2050.

Sunfire

Les experts et les expertes voient le plus grand potentiel de l’hydrogène vert dans des domaines difficilement électrisables à court et moyen terme, comme l’aviation, la sidérurgie et les transports maritimes. L’hydrogène pourrait remplacer le charbon demain pour alimenter les hauts-fourneaux, très énergivores. La startup Sunfire à Dresde a développé un procédé pour produire de l’hydrogène convenant particulièrement bien à son utilisation dans les raffineries et les usines sidérurgiques. On utilise la vapeur d’eau, cette chaleur résiduelle émise dans de nombreux process que l’on n’utilise que rarement.  L’entreprise mise en outre sur l’électrolyse alcaline, l’un des procédés les plus anciens et, ainsi, les plus aboutis. Sunfire veut entamer la production d’hydrogène au niveau industriel en 2023. La première « méga-usine » construite en Allemagne devrait avoir une capacité de 500 mégawatts.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: