« Des défis douloureux »

Les sécheresses et le changement climatique menacent les réserves en eau. Les compagnies des eaux allemandes doivent s’adapter.

Un test de qualité à la station de pompage de Wienrode
Un test de qualité à la station de pompage de Wienrode picture alliance/dpa

M. Specht, l’Allemagne a connu en 2022 l’un de ses étés les plus chauds avec peu de précipitations. L’eau potable se raréfie-t-elle ?
Actuellement, personne en Allemagne ne doit craindre d’être privé d’eau potable en raison de la sécheresse. Les compagnies des eaux des communes se considèrent comme bien armées en la matière. Néanmoins, les longues sécheresses mettent nos ressources en eau sous tension, la concurrence pour la consommation d’eau augmentera. L’impact du réchauffement climatique diffère selon les lieux mais il exige des mesures d’adaptation en Allemagne.

Karsten Specht
Karsten Specht Linda Hoff

Pour garantir l’alimentation en eau potable demain, nous devons mieux protéger nos ressources en eau des impuretés. Il faut prioriser l’alimentation publique en eau potable, garantie par la loi, en cas de concurrence pour la consommation d’eau. Et nous devons accélérer les investissements : l’économie de l’eau investit chaque année 8 millions d’euros pour maintenir et développer les systèmes en permanence, à un haut niveau et, si possible, résilients en matière climatique. Mais il faut aussi avoir un soutien ciblé supplémentaire et simplifier les processus de planification et d’autorisation.

Vous parliez récemment d’un avenir sec. Vous vous attendez à des conditions climatiques proches de celles du sud de la France dans certaines régions allemandes dans vingt ans. Que doit-il se passer d’ici là ?
Nombre de compagnies des eaux ont adapté leurs infrastructures pour les rendre plus résilientes aux conditions climatiques ces dernières années. D’autres types de préparation consistent en un approvisionnement en eau venant d’autres compagnies, en des échanges avec les autres compagnies des eaux pour se venir en aide en cas d’urgence et en appels aux clients pour qu’ils économisent l’eau. Ces mesures ad-hoc participent de l’objectif à long terme de résilience climatique : l’extension des infrastructures, la mise en réseau et la coopération, et la communication avec les consommateurs font partie du top 3 des mesures pour demain.

Dans la lutte contre le changement climatique, l’Allemagne coopère avec des partenaires comme le Maroc et l’Afrique du Sud. Que pouvons-nous apprendre de ces pays ?
Le changement climatique lance des défis importants et douloureux au monde entier. Les échanges nous font avancer, notamment avec ceux qui ressentent son impact depuis longtemps. Les échanges nous tendent un miroir et nous aident à apprendre les uns des autres. Dans les comparaisons internationales, l’Allemagne est un pays riche en eau. Mais, pour que cela soit pérenne, il faut adapter les systèmes, même si nous avons encore du temps devant nous. Mais nous ne devons pas nous bloquer et gaspiller ce temps.

L’Allemagne renforce la production d’hydrogène qui a besoin de 9 litres d’eau pour 1 kilo d’hydrogène. Comment cela peut-il  fonctionner ?
Actuellement, nous n’avons pas à craindre de pénuries dans l’alimentation en eau pour produire de l’hydrogène en Allemagne. Mais la question des ressources en eau que l’on peut concrètement utiliser pour accroître la production d’hydrogène se pose, ainsi que celle d’une prévoyance précoce et de l’intégration des compagnies des eaux. Comme pour nombre d’installations industrielles, la quantité et la qualité des ressources disponibles en eau seront des facteurs déterminants pour la production d’hydrogène.

 


Karsten Specht est vice-président de la Fédération des entreprises communales (VKU) et gérant du syndicat des eaux Oldenburgisch-Ostfriesischer Wasserverband. La VKU représente plus de 1.500 entreprises communales en Allemagne dans les secteurs de l’énergie, des eaux/eaux usées, des déchets et des télécommunications avec quelque 282.000 salariés. Environ 90 % des Allemands sont alimentés en eau par des entreprises membres de cette fédération.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: