Une ville d’avenir où il fait bon vivre

De plus en plus de gens vivent dans des villes – l’Allemagne soutient dans le monde entier les efforts visant à les rendre vivables pour tous leurs habitants.

La ville du futur : elle doit être adaptée à toutes les générations.
La ville du futur : elle doit être adaptée à toutes les générations. soupstock - stock.adobe.com

Une contribution d‘Ingolf Dietrich, chargé de l’Agenda 2030 au ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement.

Nous passons la majeure partie de notre vie dans nos villes et nos communes. Nous y vivons, nous y gagnons notre vie, nos enfants et nos petits-enfants y grandissent. C’est pourquoi la qualité de vie est essentielle pour les villes durables du présent et du futur. Mais qu’est-ce qui rend une ville agréable à vivre ? Et comment la politique de développement allemande y contribue-t-elle ? 

Qu’est-ce qui rend une ville agréable à vivre ?

La qualité de vie est perçue de manière subjective, mais elle est déterminée par des facteurs tels que la santé, la sécurité, l’accès aux services, à l’eau, à la nourriture, à l’éducation et à la possibilité de participer à son organisation. Les villes doivent veiller à ces conditions de vie. Le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) s’engage dans ses pays partenaires pour des villes où il fait bon vivre. Il s’agit d’une planification urbaine participative et intégrée, du développement d’un espace urbain sain, sûr, équitable et respectueux de l’environnement ainsi que de la capacité à résister aux crises de différentes natures. 

Créer un environnement équitable

L’équité est d’une importance cruciale pour la qualité de vie. Les gens ont besoin de logements, d’approvisionnement en eau, d’un système d’évacuation des eaux usées et ils ont besoin d’énergie – ce qui n’est pas évident partout et toujours. Et une ville où il fait bon vivre doit respecter et défendre les droits de l’homme, et ce pour tous ses citoyens, indépendamment de leur sexe, de leur ethnie ou de leur nationalité.

Ingolf Dietrich, chargé de l‘Agenda 2030 au ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement.
Ingolf Dietrich, chargé de l‘Agenda 2030 au ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement.

Lutter contre le changement climatique dans les villes

Les villes ne couvrent que trois pour cent de la surface mondiale mais elles consomment plus de 70 pour cent des ressources mondiales. Près des trois quarts des villes pâtissent déjà des effets du changement climatique tels que les inondations ou les vagues de chaleur. Toutefois, les villes ne cessent de s’étendre – d’ici 2060, la surface utile totale des bâtiments va doubler, surtout dans l’ensemble du sud, en particulier en Afrique et en Asie. 40 % de toutes les émissions de CO2 en liaison avec l’énergie proviennent de la construction et de l’exploitation de bâtiments. Il est donc urgent de réfléchir à la manière dont nous construisons et avec quels matériaux.      

 

L’Allemagne promeut l’approche de la « ville des courtes distances ».

Ingolf Dietrich, BMZ

La mobilité est un défi majeur

La mobilité est un autre aspect important de la qualité de vie. La demande en mobilité augmente avec la croissance de la population urbaine. Il faut donc des concepts de mobilité durables exempts de gaz d’échappement qui soient abordables, sûrs et accessibles à tous. C’est pourquoi l’Allemagne promeut l’approche de la « ville compacte » ou de la « ville des courtes distances ». Pour cela, le BMZ soutient des initiatives telles que « Transformative Urban Mobility Initiative » (TUMI), principale initiative mondiale d’application de la mobilité durable.

L’économie circulaire crée la durabilité

Une transformation intersectorielle vers une économie circulaire et une réduction conséquente des déchets peuvent permettre d’économiser jusqu’à 20 pour cent des émissions de CO2. L’économie circulaire et les emplois verts ouvrent de nouvelles opportunités pour des systèmes de consommation et de production durables et sont étroitement liés à d’autres défis majeurs tels que la pénurie et la gestion de l’eau. C’est la raison pour laquelle la mise en pratique de l’économie circulaire est si importante dans les villes, à tous les niveaux de développement.    

Les objectifs de la politique de développement allemande

Les aspects précités sont au cœur du travail du BMZ dans la transformation des villes pour un avenir vivable pour tous. L’Allemagne soutient des gouvernements et des groupes d’intérêt dans la conception de leurs villes durables. La politique de développement allemande souhaite également parvenir à ce que les villes soient reconnues en tant que partenaires égaux dans l’élaboration du programme international et de la politique nationale.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: