Le Prix Afrique 2018 pour des protecteurs de l’environnement

Le Tanzanien Gerald Bigurube et Clovis Razafimalala ont réalisé quelque chose d’exceptionnel. Lisez ici de quoi il en retourne.

Des éléphants dans le parc national du Serengeti, en Tanzanie
Des éléphants dans le parc national du Serengeti, en Tanzanie dpa

Le protecteur de la nature tanzanien Gerald Bigurube et l’activiste de l’environnement à Madagascar Clovis Razafimalala obtiennent le Prix Afrique 2018 pour leur engagement éminent pour préserver la biodiversité et promouvoir une gestion durable des ressources.

Gerald Bigurube avec Detlef Wächter, l’ambassadeur allemand en Tanzanie
Gerald Bigurube avec Detlef Wächter, l’ambassadeur allemand en Tanzanie Deutsche Afrika Stiftung

Gerald Bigurube incarne une protection efficace de la nature et de la vie sauvage en Tanzanie. En seize ans passés dans les services des parcs nationaux, il a non seulement largement contribué au recul du braconnage dans le pays mais a aussi élaboré avec des confrères une politique de protection de la nature centrée sur le développement. La Tanzanie est connue dans le monde pour sa faune et sa nature. Près de 40 % du pays sont aujourd’hui protégés.

Clovis Razafimalala s’engage avec succès depuis plus de dix ans contre le trafic de bois précieux protégés en sa qualité de directeur d’une organisation de protection de l’environnement. Il a été plusieurs fois personnellement menacé pour son travail car il a démasqué des réseaux criminels. M. Razafimalala incarne ainsi un engagement éminent et courageux sur l’île de Madagascar dont les forêts originelles ont déjà été détruites à 90 %.

Le Prix Afrique 2018 sera remis le 27 novembre par le président du Bundestag, Wolfgang Schäuble, à Berlin. 

© www.deutschland.de

Newsletter #UpdateGermany: You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here to: