L’œuvre de Le Corbusier comme patrimoine mondial

L’UNESCO décide en 2016 si l’ensemble de l’œuvre de l’architecte suisse, dont deux maisons à Stuttgart, obtiendra ce titre.

gonzalez/weissenhofmuseum - Haus Le Corbusier in der Weissenhofsiedlung Stuttgart

Cette demande est vraiment globale : l’Argentine, la Belgique, l’Inde, le Japon et la Suisse postulent ensemble au titre de patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce qui les rapproche ? Le Corbusier, l’un des plus importants architectes et urbanistes du 20e siècle, a laissé des traces dans tous ces pays. En Allemagne, ce sont deux maisons dans la Weissenhofsiedlung que Le Corbusier a dessinées à Stuttgart.

La Weissenhofsiedlung, avec ses 33 maisons à toit plat, faisait partie en 1927 de l’exposition d’architecture « Die Wohnung » qui devait apporter des réponses contemporaines à l’interrogation sur « un bon habitat » et connut un bel intérêt à l’international. La construction du lotissement était organisée par le Deutscher Werkbund, la ville de Stuttgart et l’architecte Mies van der Rohe. Ce lotissement est considéré comme « un manifeste des temps modernes » et les dessins de Le Corbusier firent sensation. Dans une maison double, par exemple, il permettait de changer la structure des pièces avec des murs coulissants. Les maisons montrent « le rôle éminent de Le Corbusier dans l’architecture du 20e siècle », argumente la ville de Stuttgart.

Une troisième tentative

En juillet 2016, l’UNESCO décide si les bâtiments de Stuttgart – associés à 16 autres dans les pays partenaires – méritent le titre de patrimoine mondial. Les candidats font là leur troisième tentative, leur demande ayant été refusée en 2009 et 2011 sur recommandation du Conseil international de la conservation des monuments historiques Icomos. Ce refus s’explique entre autres par le fait que cette demande soulève des questions sur la définition du patrimoine mondial. Auparavant, seuls des bâtiments isolés ou des ensembles avaient été anoblis par ce titre. Ici, par contre, c’est l’ensemble de l’œuvre de l’architecte qui doit porter ce titre. Savoir si cela diluerait l’idée du patrimoine mondial avait fait l’objet de vives discussions dans le passé. Aujourd’hui, il existe des exemples de patrimoine mondial – comme les villas d’Andrea Palladio en Vénétie – qui ne se limite pas à un seul site. Les amateurs d’architecture dans le monde espèrent que cela vaudra aussi pour Le Corbusier.

Séance du comité du patrimoine mondial de l’Unesco du 10 au 20 juillet 2016 à Istanbul

www.stuttgart.de/weissenhof

www.unesco.de/kultur/welterbe/welterbe-deutschland/tentativliste.html

© www.deutschland.de