La transition énergétique s’accélère

L’Allemagne a des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables. Nous vous informons des progrès réalisés avec la série de deutschland.de « La transition énergétique », 6e partie.

picture-alliance/dpa - Solar Panele

Le mot allemand « Energiewende » pourrait entrer dans le vocabulaire international comme les mots « Kindergarten » et « Autobahn ». Récemment, sur invitation du ministre fédéral de l’Environnement M. Peter Altmaier, les représentants de dix pays fondèrent à Berlin le Club des pays de la transition énergétique. Ce club se compose de la Chine, du Danemark, de l’Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne, de l’Inde, du Maroc, de l’Afrique du Sud, du Tonga et des Emirats arabes unis. Ensemble, ces pays veulent faire progresser l’utilisation des énergies renouvelables dans le monde.

L’Allemagne prévoit une réorganisation rapide de son système énergétique. Son objectif : renoncer au nucléaire et aux énergies fossiles. Les énergies renouvelables doivent devenir les piliers de l’approvisionnement du pays. Un bilan récent montre que cette transformation est possible encore plus rapidement qu’on ne le pensait il y a quelques années.

Le concept énergétique du gouvernement fédéral prévoit de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, et d’au moins 80 % d’ici à la moitié du siècle. Le concept met l’accent sur le secteur de l’électricité. Le pourcentage d’énergies vertes dans la production d’électricité doit passer à 80 % d’ici à 2050. Or, fin 2012, on atteignait déjà un pourcentage de 23 %. Si la croissance se maintient au rythme des années précédentes, il semble que l’on pourrait même dépasser l’objectif fixé pour l’étape suivante – 35 % d’ici à 2020. On pourrait ainsi compenser la sortie totale du nucléaire prévue en Allemagne pour 2022.

L’extension de l’énergie solaire, notamment, a contribué à cette hausse du pourcentage d’électricité verte. De 2010 à 2012, des panneaux photovoltaïques d’une puissance de quelque 7000 mégawatts ont été installés chaque année sur des espaces libres ou sur des toits – cela correspond, par plein soleil, au rendement de cinq grandes centrales nucléaires. Mais, en raison des prélèvements avec lesquels les consommateurs financent l’électricité verte, le prix de l’électricité a fortement augmenté. C’est pourquoi les primes versées à ceux qui alimentent le réseau baisseront désormais pour les nouvelles installations.

www.bmu.de

© www.deutschland.de