Des initiatives berlinoises pour la tolérance et la diversité religieuse

Prenons l’exemple de Berlin : la capitale allemande montre bien comment les gens s’engagent pour la tolérance et la diversité religieuse en Allemagne

dpa/Paul Zinken - Model «House of One»

Le visiteur venu de New York était enthousiaste. Lorsque Walter Ruby, directeur des programmes de la Foundation for Ethnic Understanding (FFEU), était à Berlin il y a quelques semaines, il a été fasciné par la House of One. Ce projet est unique au monde. Des juifs, des chrétiens et des musulmans veulent construire ensemble sur la Petriplatz à Berlin un immeuble accueillant une synagogue, une église et une mosquée, reliées entre elles par un « espace de rencontre » central. Les initiateurs de la House of One recherchent en ligne depuis un an des fonds dans le monde entier. Parmi les nombreux partenaires du projet, on compte entre autres le ministère allemand des Affaires étrangères et le ministère allemand de l’Intérieur. La coopération avec la FFEU à New York, qui œuvre également pour le dialogue des religions, contre l’antisémitisme et l’islamophobie, doit également s’intensifier.

« Pour une cohabitation pacifique »

A Berlin, la House of One est l’une des nombreuses initiatives qui s’engagent activement en faveur de la tolérance et du dialogue religieux. Salaam-Schalom, en est une autre. Elle se décrit comme œuvrant « à une cohabitation pacifique et à la solidarité » à Neukölln, à Berlin et au-delà ». Une attaque antisémite contre le rabbin berlinois Daniel Alter en 2012 est à l’origine de sa création. Partant du quartier berlinois de Neukölln, Salaam-Schalom s’attaque depuis 2013 avec véhémence aux exclusions sociales avec nombre d’actions et de projets et avec des ateliers dans les synagogues et les mosquées. Cette initiative interreligieuse est coordonnée par Armin Langer, un étudiant en théologie juive à l’université de Potsdam, originaire de Hongrie.

Ender Çetin, à la tête de la communauté de la mosquée Şehitlik à Berlin, a déjà coopéré avec Salaam-Schalom. Et participé en mars 2015 à la Berlin Bicycle Week, une semaine particulière en vélo : neuf jeunes juifs et neuf jeunes musulmans parcoururent la ville en tandem pour lancer un signal contre l’antisémitisme et l’islamophobie. Cette excursion fut initiée entre autres par le projet meet2respect qui organise aussi à Berlin la venue simultanée dans les écoles d’imams et de rabbins ou de prêtres et d’imams. Les élèves apprennent ainsi concrètement comment mener un dialogue religieux.

http://house-of-one.org

© www.deutschland.de