Une première pour une alliance de trois partis

L’Allemagne a pour la première fois un gouvernement fédéral composé du SPD, des Verts et du FDP – signalant un paysage différent avec les partis. 

Les majorités au Bundestag
Les majorités au Bundestag pa/dpa

Les coalitions gouvernementales sont la règle en Allemagne mais, dans le passé, les gouvernements fédéraux ne se composaient généralement que de deux partis. Le SPD, les Verts et le FDP veulent maintenant composer une alliance à trois. Cela montre aussi combien le paysage des partis a changé. Découvrez quels ont été les gouvernements depuis 1949 et pourquoi les alliances à trois partis pourraient devenir la règle après les élections au Bundestag du 26 septembre 2021.

La coalition classique, composée d’un petit et d’un grand partenaire

Le SPD et la CDU sont les grands partis classiques en Allemagne et ont toujours choisi le chancelier ou la chancelière. Au Bundestag, la CDU compose un groupe parlementaire avec son parti frère, la CSU, qui ne se présente qu’en Bavière. Ensemble, la CDU et la CSU sont appelées « l’Union ». L’un de ces deux grands partis a généralement gouverné dans le passé en coalition avec un petit parti, l’Union comme le SPD ayant formé des gouvernements fédéraux avec le FDP – par exemple sous le chancelier CDU Helmut Kohl ou le chancelier SPD Willy Brandt. Sous le gouvernement Gerhard Schröder (1998–2005), le SPD s’est allié avec les Verts.

De grandes coalitions composées de l’Union et du SPD.

La chancelière Angela Merkel a été pendant 16 ans à la tête d’un gouvernement composé de l’Union et du SPD. Après les élections au Bundestag de 2017, il semblait au début qu’il y aurait un gouvernement composé de la CDU/CSU avec les Verts et le FDP – mais le FDP cessa les négociations sur une collaboration. Les conséquences : l’Union et le SPD formèrent à nouveau une « grande coalition ».

De nouveaux modèles de coalition avec trois partenaires

Après les élections au Bundestag de septembre 2021, on a rapidement compris qu’il y aurait une alliance entre trois partis. Le SPD étant devenu le parti le plus important au Bundestag, tout parlait en faveur d’une coalition des socio-démocrates avec les Verts et le FDP. Au début, l’Union cherchait également à attirer les deux plus petits partis. Mais, depuis deux mois, le choix était clair : le SPD, les Verts et le FDP veulent former le gouvernement fédéral et le socio-démocrate Olaf Scholz doit devenir chancelier.

Le fait que trois partenaires gouvernent ensemble est dû à l’évolution du paysage des partis. Alors que, dans le passé, seuls trois groupes parlementaires étaient parfois représentés au Bundestag, ils sont maintenant au nombre de six : à côté des groupes parlementaires formant le gouvernement que sont le SPD, les Verts et le FDP, le Bundestag compte aussi les groupes parlementaires de la CDU/CSU, du parti Die Linke et du parti populiste de droite AfD. Tous les partis ont exclu une coalition avec l’AfD. La CDU et le SPD ayant souvent perdu des voix lors des élections de ces dernières années, il pourrait y avoir plus fréquemment des coalitions à trois partis à l’avenir.

© www.deutschland.de