Ils se battent pour la démocratie

Ces femmes et ces hommes s’engagent avec courage et créativité en faveur de la démocratie.

Streiter für Demokratie
Illustrations Julian Rentzsch

Anabel Hernández

Journaliste

Anabel Hernández
DW/V. Tellmann

La célèbre journaliste d’investigation mexicaine fait partie de ces femmes et de ces hommes courageux dans nombre de pays qui révèlent les méfaits et militent en faveur de la démocratie avec le pouvoir des mots, risquant fréquemment leur sécurité. Anabel Hernández a souvent été distinguée pour ses reportages sur la corruption et les violations des droits de l’homme. Elle vit aujourd’hui en Europe, entre autres pour des raisons de sécurité. Elle dit néanmoins : « C’est mon travail. Je suis convaincue que faire la lumière sur des pans sombres est plus important que ma sécurité. » Cette femme courageuse a obtenu le DW Freedom of Speech Award 2019 pour son engagement journalistique lors du Global Media Forum de la Deutsche Welle à Bonn.

Leila Younes El-Amaire

Slammeuse

Leila Younes El-Amaire
DW/Bianca Schröder

« Jeune, musulman, actif » – Juma, l’association co-fondée par cette Berlinoise de 28 ans, a pour objectif de donner une voix aux jeunes musulmans. Ce que recherche aussi l’association i,Slam, à l’image de cette fille d’une Syrienne et d’une Palestinien qui slamme depuis 2011, montrant comment se faire entendre au niveau poétique et créatif avec des sujets politiques et sociétaux. Cette juriste porte un voile et se déclare féministe – elle dit ce qu’elle pense, étant un modèle pour nombre de jeunes femmes et hommes. Elle a été nommée ambassadrice de la démocratie et de la tolérance par « l’Association pour la démocratie et la tolérance, contre l’extrêmisme ».

Harald Siebler

Réalisateur

Harald Siebler
picture alliance/Geisler-Fotopress

Les 19 droits fondamentaux sont inscrits dans la Loi fondamentale. Ce comédien, auteur et réalisateur de 59 ans s’est penché intensément au fil des ans sur ce qu’ils signifient pour la démocratie et sur « la manière de rendre vivant et émotionnellement accessible quelque chose d’apparemment abstrait qui est à la base de notre vivre-ensemble dans la démocratie ». Il a illustré ses conclusions dans une « incitation à la démo­cratie » intitulée « GG 19 – Deutschland in 19 Artikeln » (LF 19 - l’Allemagne en 19 articles), un film à épisodes aussi convainquant que divertissant réunissant les contributions de 25 scénaristes, 19 réalisateurs et le Who’s Who des comédiens allemands.

Sebastian Krumbiegel

Chanteur

Sebastian Krumbiegel
picture alliance/Geisler-Fotopress

« La démocratie est un féminin », ce n’est pas seulement un fait grammatical en allemand. C’est aussi la nouvelle ode à l’humanité, à la liberté et à la solidarité du chanteur, âgé de 53 ans, du groupe « Die Prinzen ». Il la chante dans une vidéo tournée avec 68 personnalités de la culture - entre autres Shermin Langhoff, la directrice du Maxim-Gorki-Theater à Berlin, le musicien Udo Lindenberg, la chanteuse et comédienne Anna Loos, l’écrivaine Sibylle Berg et la drag-queen Olivia Jones. Selon ce natif de Leipzig, le message de la chanson est que « la démocratie ne va pas de soi. Nous devons en prendre soin et nous en occuper tous les jours ! » En chantant aussi ses louanges en public.

Juli Zeh

Ecrivaine

Julia Zeh
Wikimedia Commons/rawpic@protonmail.com

Son portrait idéal du citoyen démocratique est « celui d’êtres humains qui réfléchissent par eux-mêmes à ce qu ‘ils aimeraient et à ce qu’ils pourraient améliorer dans le pays, pour prendre ensuite l’épée pour le réaliser ! » Au sens figuré. Tout comme cette auteure de best-sellers de 45 ans, juge à la Cour constitutionnelle du Land de Brandebourg, mère de deux enfants, passionnée d’équitation et vaillante démocrate. Ainsi, Juli Zeh a déposé un recours contre le passeport biométrique auprès de la Cour constitutionnelle fédérale et fait partie des initiateurs de la Charte des droits numériques fondamentaux de l’Union européenne. L’année dernière, elle a reçu la Croix fédérale du mérite pour son « engagement en faveur des droits à la liberté des citoyens à l’ère numérique ».

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: