Des visages du mouvement féministe allemand

Lutte pour l’égalité des sexes de 1918 à 2018 : vous devez connaître ces quatre femmes fortes.

Anne Wizorek représente le féminisme actuel.
Anne Wizorek représente le féminisme actuel. dpa

Après une longue lutte pour L’égalité des droits, les femmes ont obtenu en Allemagne le droit de vote le 12 novembre 1918 - un  jalon dans l’histoire du féminisme. Comme l’égalité des sexes n’est pas encore aujourd’hui complète dans la politique et la société, de nouvelles avocates ont succédé aux militantes de la première heure – même si leur cause a évolué.

Marie Juchacz

La socio-démocrate, spécialiste du droit international et fondatrice de l’association caritative Arbeiterwohlfahrt Marie Juchacz (1879 –1956) fit partie en 1918 des militantes réclamant le droit de vote pour les femmes. En 1919, elle posa sa candidature à l’Assemblée nationale et obtint, avec d’autres femmes politiques, 37 des 423 sièges du premier parlement de la République de Weimar. Elle fut la première femme à prendre la parole devant l’hémicycle avec ces mots : « Ce qu’a fait ce gouvernement, c’était une évidence ; il a donné aux femmes ce qui leur avait été injustement refusé jusqu’alors. »

Marie Juchacz
Marie Juchacz dpa

Friederike Nadig

Friederike Nadig (1897 – 1970) fit partie des « Mères de la Loi fondamentale ». Elle s’engagea bénévolement auprès de l’Arbeiterwohlfahrt et, à 20 ans, devint membre du SPD. Après la Seconde Guerre mondiale, elle fut appelée en 1948 au Conseil parlementaire qui élabora le projet de la Loi fondamentale. Trois autres femmes y participèrent. Nadig fut l’une des militantes les plus  engagées pour l’égalité des sexes qu’elle put faire inscrire à l’article 3 de la Loi fondamentale.

Friederike Nadig
Friederike Nadig dpa

Alice Schwarzer

Alice Schwarzer (née en 1942), éditrice du magazine féministe « Emma » est la plus célèbre féministe allemande. En 1970, la journaliste vint comme correspondante à Paris où elle se lia d’amitié avec l’auteure féministe Simone de Beauvoir. En Allemagne, elle fut en 1971 à l’initiative de la une du magazine « Stern » « Nous avons avorté » où près de 400 femmes reconnurent avoir avorté. Jusqu’à ce jour, en tant qu’auteure,  présentatrice, hôte de tables rondes, Alice Schwarzer lutte pour l’égalité des sexes.

Alice Schwarzer à la rédaction de « Emma »
Alice Schwarzer à la rédaction de « Emma » dpa

Anne Wizorek

Anne Wizorek (née en 1981) est devenue célèbre par le hashtag #aufschrei, qui a lancé un débat en 2013 sur le sexisme au quotidien en Allemagne. L’auteure et blogueuse écrit sur les violences faites aux femmes et sur le racisme. Elle utilise de préférence les chaînes de médias sociaux et a également publié un livre ayant pour titre « Weil ein Aufschrei nicht reicht. Für einen Feminismus von heute » (Parce qu’un cri ne suffit pas. Pour un féminisme actuel). Wizorek s’engage aussi en faveur des droits des personnes transgenres.

Anne Wizorek, initiatrice des débats #aufschrei contre le sexisme au quotidien.
Anne Wizorek, initiatrice des débats #aufschrei contre le sexisme au quotidien. dpa

© www.deutschland.de