TdT_Feminismus_290517

Feminism

« Nous trouvons la politique sexy »

S'agit-il seulement d'une petite touche de rose ou bien d'un regain d'énergie pour le féminisme ? Des magazines aux prises de position tranchées, des T-shirts à messages et une manifestation qui a eu lieu à Berlin laissent à penser que le féminisme a le vent en poupe en Allemagne.

Allemagne. Lors du Women20-Summit, Angela Merkel s'est vue demander si elle se considérait comme féministe. La chancelière allemande a éludé la question. Le féminisme semble pourtant bel et bien avoir à nouveau le vent en poupe en Allemagne, ce alors qu'il y encore quelques années, de nombreuses femmes s'en distançaient. deutschland.de a collecté quelques indices qui témoignent de ce changement.

Magazines

« Nous trouvons la politique sexy. » C'est ce qu'affirment les journalistes qui viennent de lancer le magazine « F MAG ». Cette nouvelle revue se démarque de la presse féminine classique. On n'y trouve ni recettes de gâteaux, ni horoscope. Le magazine s'adresse aux femmes indépendantes, qui s'intéressent aussi bien à la politique qu'à la mode et aux hommes. Le magazine « die dame », qui vient de renaître de ses cendres, fait lui aussi la promotion de l'indépendance des femmes. Dans les années 1920 et 1930, ce magazine véhiculait une image moderne des femmes.

Blogs

Histoire, corps, cyberculture... Les membres de « Mädchenmannschatf » ont un avis tranché sur de nombreux sujets. Et elles s'en donnent à cœur joie et avec éloquence sur leur blog. Le mégaphone rose qui leur sert de logo donne le ton. Ce blog n'est qu'un exemple parmi les nombreux blogs et forums faits par et pour les femmes. Il a déjà été nominé au Grimme Online Award et au Prix des médias alternatifs (Alternativer Medienpreis).

Mode

« My body, my business », « We should all be feminists » : ce type de messages imprimés sur des T-shirts ont également la cote chez les femmes en Allemagne. Mais peut-on vraiment parler de féminisme ou s'agit-il plutôt d'une dérive commerciale ? La question soulève de nombreux débats. Deux blogueuses berlinoises viennent d'ailleurs de lancer une ligne de vêtements baptisée « Bonjour Simone », en hommage à la féministe française Simone de Beauvoir.

Manifestations

Des bonnets roses devant la porte de Brandebourg. En janvier 2017, tandis que des centaines de milliers de femmes défilaient à Washington lors de la « Women’s March », pour protester contre la politique du président américain Donald Trump, de nombreuses femmes sont descendues dans la rue en Allemagne en signe de solidarité. Assistons-nous à un retour en force de l'activisme féministe ? L'avenir nous le dira.

© www.deutschland.de

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour poster des commentaires