Comment éviter les migrations

Créer des perspectives au pays : le ministère fédéral des Affaires étrangères œuvre à ce que moins de personnes quittent leur pays d’origine.

Des enfants ayant fui le Soudan du Sud dans une colonie de réfugiés en Ouganda
Des enfants ayant fui le Soudan du Sud dans une colonie de réfugiés en Ouganda picture alliance / Kay Nietfeld/dpa

Elles fuient les guerres, les conflits et les violations des droits de l’homme, mais aussi les conséquences du changement climatique comme la sècheresse et les inondations : près de 80 millions de personnes migrent dans le monde. La plupart cherchent un refuge dans une région de leur pays ou dans les pays voisins où leurs conditions de vie sont souvent difficiles. Le ministère fédéral des Affaires étrangères fait donc beaucoup pour lutter dans les pays d’origine contre les raisons de ces migrations.

La prévention des crises et la stabilisation

L’Allemagne participe aux missions de paix des Nations unies qui contribuent, au Mali ou au Congo par exemple, à atténuer les conflits violents et longs.

L’Allemagne est également active au sein de l’OTAN, participant à des missions en Afghanistan, au Kosovo et en Méditerranée. Dans le cadre de l’Union européenne, l’Allemagne s’engage dans des missions de paix, entre autres à la Corne de l’Afrique et en Méditerranée au large des côtes libyennes.

Le ministère fédéral des Affaires étrangères finance en outre des projets de stabilisation dans de nombreux pays. Dans les situations de conflit ou de post-conflit, ceux-ci permettent de créer une perspective pour rester au pays ou y revenir pour la population civile en restaurant un environnement sûr ou une infrastructure qui fonctionne et en proposant une prise en charge médicale de base.

Ne pas donner de faux espoirs

Depuis 2017, le ministère fédéral des Affaires étrangères contre les fausses informations, répandues par des bandes de passeurs criminels, ou les rumeurs sur les migrations vers l’Europe, les rectifiant sur un site web créé à cette intention : rumoursaboutgermany.info

Le ministère fédéral des Affaires étrangères et ses représentations à l’étranger informent en sept langues sur les dangers des migrations irrégulières ainsi que sur les conditions réelles et légales pour les demandes d’asile, le statut de protection et le droit de séjour pour les réfugiés et les migrants en Allemagne.

Créer des perspectives d’avenir

Deuxième contributeur au Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), l’Allemagne apporte en outre une contribution importante pour que les réfugiés puissent vivre dans la dignité et la sécurité dans le monde. Le UNHCR fournit des produits alimentaires, des soins médicaux ou des abris pour les réfugiés et œuvre à une résolution durable des conflits. L’Initiative universitaire allemande pour les réfugiés Albert Einstein (DAFI) soutient de manière ciblée l’accès des jeunes réfugiés à l’éducation supérieure. DAFI est financée à 90% par des fonds du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Des réfugiés congolais accostent avec leur bateau à Sebagoro, en Ouganda.
Des réfugiés congolais accostent avec leur bateau à Sebagoro, en Ouganda. picture alliance / Henry Wasswa/dpa

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: