Les positions du nouveau gouvernement allemand

Comment la grande coalition va façonner l’avenir de l’Allemagne et s’engager au niveau international. Les grands points du contrat de coalition sur l’Europe, la politique étrangère et les migrations.

Reichstag
L’Allemagne sera gouvernée par une grande coalition. dpa

Allemagne. Dans quels domaines politiques la grande coalition formée entre la CDU/CSU et le SPD a-t-elle fixé des priorités ? Un aperçu sur le contrat de coalition intitulé « Un nouveau départ pour l’Europe. Une nouvelle dynamique pour l’Allemagne. Une nouvelle cohésion pour notre pays ».

L’Allemagne et l’Europe

Le mot Europe est utilisé 298 fois dans le contrat de coalition. « Pour l’Allemagne, une Europe forte et unie est le meilleur garant d’un bel avenir dans la paix, la liberté et la prospérité », peut-on lire. Le futur gouvernement veut pour cela verser des sommes plus importantes au budget de l’UE. L’Allemagne souhaite coopérer étroitement avec ses voisins que sont la France et la Pologne et approuve la perspective d’adhésion des pays de l’ouest des Balkans. Ses grandes intentions :

  • Renforcer la politique étrangère, la politique de défense et celle des droits de l‘homme.
  • Transformer l’ESM, le « parachute de sauvetage de l’euro », en un fonds monétaire européen
  • Lutter contre le chômage des jeunes en Europe.
  • Etendre le programme d’échanges Erasmus+.
  • Créer des conditions-cadres pour un SMIC européen.
  • Lutter contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent.

La politique étrangère

« Nous voulons rester transatlantiques et devenir plus européens » est l’une des phrases-clés au chapitre Politique étrangère. L’importance éminente du partenariat avec les Etats-Unist est soulignée et un poids plus important de l’Europe dans la politique mondiale est recherché. Au-delà de son engagement à l’OTAN, l’ONU et l’OSCE, l’Allemagne veut assumer plus de responsabilité au niveau global et postule à un siège non-permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Les grands axes de la politique étrangère :

  • Engagement en faveur du contrôle des armements et d’un monde sans armes nucléaires.
  • Plus de fonds alloués à la coopération pour le développement.
  • Extension des missions civiles de paix.
  • Engagement en faveur des droits de l’homme et de la liberté de religion.
  • Solution des deux Etats dans le conflit du Proche-Orient.
  • Contribution à la coalition internationale luttant contre l’IS.

Les migrations

Le contrat de coalition reconnaît le droit fondamental à l’asile mais annonce l’intention de réguler plus fortement les migrations :

  • Limitation de l’accueil des réfugiés à 200.000 par an.
  • Élaboration d’un système d’asile européen commun et réforme du processus de Dublin.
  • Combattre les causes des migrations par la coopération pour le développement.
  • Favoriser l’immigration d’étrangers qualifiés avec une loi sur l’immigration.

L’économie

La grande coalition approuve le commerce mondial libre et équitable et rejette le protectionnisme. « L’Allemagne restera un site ouvert aux investissements mais nous veillerons à une concurrence équitable. » Les grands points concernant le commerce extérieur :

 

Les grands objectifs en politique intérieure sont le plein emploi, la numérisation et la transition énergétique. L’Allemagne doit devenir « l’économie la plus efficiente au niveau énergétique dans le monde ».

Contrat de coalition 2018 (PDF)

© www.deutschland.de