Conseils pour échanges scolaires avec l’Allemagne

Organiser des rencontres scolaires internationales : vous aurez ici accès à des contacts avec des écoles et à des informations. Une enseignante donne des conseils utiles.

Echanges scolaires : découvrir le pays et ses habitants.
Echanges scolaires : découvrir le pays et ses habitants. manonallard/istock/Getty Images

Un fort engagement, une bonne communication et un peu de chance – voilà les principaux ingrédients pour un bon échange scolaire. Selon Beate Jacob, enseignante à l’école Justin-Wagner-Schule près de Darmstadt « cela représente un peu de travail. Mais c’est aussi un grand enrichissement ». Elle a déjà organisé plusieurs échanges avec la Pologne et la Grande-Bretagne. « Parfois les échanges font naître des amitiés ».

Trouver des écoles partenaires

L’essentiel ce sont les partenaires. Des enseignants engagés en trouvent via des réseaux dont les contacts et les informations sont utiles aux organisateurs d’échanges scolaires : le service d’échange pédagogique Pädagogische Austauschdienst (PAD) informe les écoles sur les échanges internationaux. Le réseau de partenaires Partnerschulnetz de l’initiative « Les écoles : des partenaires pour demain (PASCH) » aide à établir des contacts entre les écoles. Des établissements étrangers et allemands peuvent également y faire des demandes de subvention - « car les voyages doivent être abordables pour tous » déclare Jacob. Les professeurs peuvent aussi organiser un échange scolaire via le programme Erasmus de l’UE.

Lors de séminaires de contact, les organisateurs nouent les premiers liens. « Des écoles et des régions s’y présentent, des entretiens ciblés ont lieu. C’est très important car tout dépend des contacts personnels » précise Jacob.

As-tu déjà participé à un échange scolaire international ?

Choices
Unfortunately there are not yet enough votes for a result to be displayed.
Vote

Donnez votre voix !

Chercher des familles d’accueil adéquates

Les organisateurs choisissent également les familles d’accueil de préférence lors d’entretiens personnels. Ceux-ci doivent en effet être prêts à accueillir un enfant étranger. Qui mettre dans quelle famille ? Des questionnaires permettent de trouver des loisirs ou des intérêts communs aux élèves. 

« Il y a toujours quelques problèmes » explique l’enseignante expérimentée. Si l’on en parle ouvertement, cela permet d’éviter la plupart des malentendus. « Parfois, il suffit d’une activité en commun comme faire la cuisine ou des jeux pour briser la glace. »

Lors d’un séjour, il est important d’avoir un programme culturel avec des excursions. « Mais il ne faut pas surcharger – les adolescents doivent avoir suffisamment de temps pour faire connaissance et se parler » conseille-t-elle.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: