Un espoir dans la lutte contre le cancer

De nouvelles voies dans la recherche sur le cancer : trois approches thérapeutiques innovantes des chercheurs en Allemagne.

Recherche sur le cancer : analyse de cellules cancéreuses au microscope.
Recherche sur le cancer : analyse de cellules cancéreuses au microscope. dpa

Les cellules T s’attaquent aux tumeurs

« Captain T Cell », son nom suggère un superhéros mais c’est celui d’un projet d’entreprise issue du Centre de médecine moléculaire Max-Delbrück à Berlin. Les chercheurs autour du directeur du projet, Felix Lorenz, misent sur des cellules immunitaires extrêmement actives, les cellules T. Celles-ci sont obtenues à partir du sang des patients et dotées d’une molécule artificielle en laboratoire. Dans le corps, les cellules T repèrent les cellules cancéreuses et les détruisent. S’attaquant à une forme de leucémie particulièrement agressive, Captain T Cell a développé une plateforme technologique permettant d’optimiser les cellules T. L’équipe de chercheurs fait partie des lauréats du concours GO-Bio 2018 du ministère fédéral de l’Education et de la Recherche.

Le médicament adapté à chaque patient

Chaque tumeur est différente ; le tableau pathologique diffère chez chaque personne atteinte de cancer. L’entreprise Biontech à Mayence élabore des médicaments anti-cancéreux sur mesure. Les technologies modernes de la numérisation et de l’automatisation permettent de produire des médicaments personnalisés en quantités suffisantes pour procéder à des essais cliniques, la condition indispensable à leur commercialisation. L’entreprise du fondateur Ugur Sahin et de sa femme Özlem Tureci a convaincu les investisseurs : début janvier 2018, elle a rassemblé 270 millions de dollars lors du plus grand round de financement à ce jour pour une entreprise biotechnologique allemande.

Un stylo au plasma contre les cellules cancéreuses

Des spécialistes de la médecine au plasma réunissent leurs compétences à l’Institut Leibniz de recherche sur le plasma et de technologie (INP) à Greifswald. Un « stylo au plasma » développé à l’INP est déjà utilisé pour traiter les blessures de personnes atteintes de cancer. Dans le stylo, une petite flamme chauffée à 40 ° permet de transférer des molécules au patient et de combattre efficacement les germes pathologiques. Les chercheurs veulent poursuivre leur exploration du potentiel du plasma. « Notre objectif est d’éliminer les cellules cancéreuses avec un traitement bien toléré. Nous voulons aussi étudier comment activer le système immunitaire du corps », explique  Sander Bekeschus, de l’INP.

Pour plus d‘informations sur la recherche sur le cancer en Allemagne Deutsches Krebsforschungszentrum (dkfz) à Heidelberg

© www.deutschland.de