Où étudier la conservation des biens culturels

Apprendre à protéger le patrimoine mondial avec le programme international « World Heritage Studies ».

La Syrienne Nour fait des études de World Heritage à la BTU
La Syrienne Nour fait des études de World Heritage à la BTU picture alliance / dpa

A première vue, la cathédrale de Cologne, les pyramides d’Egypte et la Grande Barrière de Corail en Australie n’ont rien en commun : or, elles font partie des 1.092 sites que l’UNESCO a inscrit au patrimoine mondial à ce jour. Si vous vous intéressez à la manière dont ces sites sont entretenus, protégés et gérés, regardez le cursus universitaire World Heritage Studies (WHS).

Où étudier la conservation des biens culturels en Allemagne ?

Le seul cursus sur le patrimoine mondial en Allemagne existe depuis 1999 à l’Université technique du Brandebourg (BTU) à Cottbus-Senftenberg. Le programme est depuis 2003 une chaire UNESCO sur le patrimoine culturel. Il fait partie du réseau de coopération UNITWIN qui promeut les partenariats entre les universités dans plus de 100 pays.

 La bibliothèque universitaire de la BTU à Cottbus-Senftenberg
La bibliothèque universitaire de la BTU à Cottbus-Senftenberg picture alliance / Andreas Franke

Quelle est sa particularité ?

Les quatre semestres d’études de master sont en adéquation avec la Convention de l‘UNESCO sur la protection de la diversité naturelle et culturelle. Des coopérations existent avec le Centre du patrimoine mondial de l‘UNESCO à Paris, la Commission allemande de l’UNESCO et nombre d’universités et d’organisations internationales sur le patrimoine culturel. Les étudiants peuvent faire une partie de leurs études dans des universités étrangères et participer à des projets sur des sites classés. En outre, le Service allemand des Echanges universitaires (DAAD) permet aux cinq meilleurs étudiants de la BTU détudier gratuitement en Australie grâce à un partenariat de l’excellence avec la Deakin University à Melbourne.

Qu’enseigne la BTU ?

Le cursus est international, interculturel et interdisciplinaire. L’enseignement se fait en anglais. Les matières enseignées sont la sociologie, la préservation des monuments, l’architecture, l’écologie, l’administration, l’économie et le droit international. Deux stages pratiques sont également au programme. Nombre de diplômés travaillent ensuite dans la gestion des sites classés au patrimoine mondial, dans des musées, des universités, directement à l’UNESCO ou chez des ONG.

Quelles sont les conditions d’admission ?

Les candidats doivent maîtriser suffisamment l’anglais et avoir une licence de lettres ou un diplôme dans une autre discipline qui complète judicieusement les études du WHS.

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany?
Subscribe here: