Un pas en avant dans la mode

Des bijoux en peau de poisson et des sacs fabriqués avec des déchets – les consommateurs souhaitent plus de durabilité dans la mode. Le secteur réagit avec des solutions créatives.

La mode durable peut être très cool.
La mode durable peut être très cool. dpa

Dans la mode, les tendances sont éphémères et changent souvent plus vite que le temps. Chaque Allemand achète en moyenne douze kilos de vêtements par an, dont 90 % viennent de pays non-européens. L’industrie du vêtement est l’un des plus importants secteurs dans les biens de consommation. Or la fabrication des textiles provoque bien des dommages écologiques : des eaux usées toxiques, des micro-plastiques dans les océans et une très forte consommation d’eau et d’énergie.

Une mode durable plutôt que des modèles d’une saison

Une prise de conscience a donc eu lieu chez nombre de consommateurs. « Slow Fashion » est le nouveau slogan de la durabilité pour remplacer le goût du jetable. Pratiquée il y a encore quelques années surtout dans des métropoles de la mode comme Berlin, cette tendance est aujourd’hui de bon ton dans toute l’Allemagne. Selon une étude de TransFair, les Allemands ont dépensé en 2017 quelque 129 millions d’euros pour acheter des textiles équitables, soit une hausse de 66 % par rapport à 2016. 

Un changement de cap dans le secteur de la mode

Les grands labels internationaux suivent cette tendance. Un nombre croissant de géants mondiaux du textile font leur publicité avec une mode produite de manière équitable et jouent la transparence. Lors de la campagne Detox de Greenpeace, 79 groupes mondiaux de la mode se sont engagés à remplacer les produits toxiques par des substances inoffensives d’ici à 2020. Les entreprises allemandes les imitent, par exemple Adidas, Aldi et Tchibo.

C’est de la mode ou à jeter ?

Le nombre de labels de mode équitable augmente : 332 marques allemandes sont certifiées avec le label « Global Organic Textil Standard » (GOTS) qui garantit une chaîne de production durable. Les stylistes ne recourent pas seulement à des matériaux conventionnels comme le coton ou le lin. Les bijoux en peau de poisson, les vêtements en fibres de lait et les sacs en plastiques usagés conquièrent le marché. Ils prouvent que la créativité ne connaît pas de limite dans la production textile durable. 

Mode aus Fischhaut
dpa

Newsletter #UpdateGermany: You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here to: