« Tout est possible »

Vivre en Allemagne : la chercheuse Shan Huang parle de ses expériences à la Société Senckenberg à Francfort.

Shan Huang fait de la recherche au sein de la Société Senckenberg à Francfort.
Shan Huang fait de la recherche au sein de la Société Senckenberg à Francfort.

Vous vous intéressez à ce que sont la vie et le travail en Allemagne ? Nous avons interrogé des expatriés ; ils vous parlent de leur histoire et de leurs expériences.  

Shan Huang, 40 ans, originaire de Chine

J’ai tout d’abord étudié la biologie en Chine, puis en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Actuellement, je travaille au centre de recherche Senckenberg sur la biodiversité et le climat à Francfort sur le Main. J’ai la chance d’avoir obtenu une bourse de recherche de la fondation Humboldt puis un soutien de la Deutsche Forschungsgemeinschaft. Cela permet de soutenir dans leurs projets de recherche en Allemagne des chercheurs exceptionnels de toutes les nationalités et de toutes les disciplines.  

Dans mon groupe de travail, nous étudions comment la diversité de la vie est apparue sur terre. Nous travaillons de manière interdisciplinaire : en biologie et paléontologie, en géographie et écologie. Je me concentre sur les mammifères et les coquillages. Pour mon travail, les modèles d’évolution et le changement climatique jouent un grand rôle.

Il est plus difficile de venir en Allemagne pour travailler que d’aller aux Etats-Unis. Surtout pour moi qui ne parle pas allemand. Mes collègues m’ont beaucoup soutenue pour toutes mes démarches administratives telles qu’obtenir un permis de travail. La culture du travail allemande est aussi très différente de celle des Etats-Unis. Je ne peux pas faire de comparaison avec la Chine car j’y ai fait seulement des études. En Allemagne, les gens prennent de longs congés. Il est alors souvent difficile de joindre quelqu’un car beaucoup de personnes se déconnectent complètement. D’un autre côté, je trouve positif que l’on tienne compte d’un équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Ici, j’ai un environnement professionnel très convivial.

Je vis et je travaille à Francfort depuis 2015. J'y suis venue pour faire avancer mon projet scientifique. Avant de venir, j’avais entendu dire que les familles bénéficiaient d’un grand soutien. Je suis mariée et j’ai un enfant d’âge préscolaire. Les relations avec les mères et les pères qui travaillent sont pleines de respect. Je ne sais pas encore combien de temps je vais rester en Allemagne – pour l’instant tout est possible.   

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: