Les tendances en 2022

En 2022 ces sujets feront parler d’eux en Allemagne.

Le collectif  d’artistes Ruangrupa est le commissaire de l’exposition documenta
Le collectif d’artistes Ruangrupa est le commissaire de l’exposition documenta Gudskul / Jin Panji

L’abandon de l’artiste individuel

En 2022, l’exposition mondiale de l'art documenta à Kassel sera pour la première fois du ressort d’un groupe d’artistes. Le collectif d‘artistes indonésiens Ruangrupa introduit également un nouveau concept : « lumbung ». Cela signifie « grange à riz » et désigne une construction dans les régions rurales d'Indonésie utilisée en commun où l'on engrange la récolte d'une communauté en tant que ressource pour l'avenir ; on la stocke et la répartit selon des critères fixés en commun. Ce même principe doit être appliqué à la documenta. Il faut donc abandonner la consommation passive d’œuvres d’art individuelles et passer à une création active et participative. Pour cela, de nombreuses organisations artistiques internationales basées sur la communauté ont été invitées. Cela signifie-t-il que le temps des grandes œuvres d’artistes individuels est révolu ? En 2021, le célèbre Prix Turner a également été décerné  à un collectif.  

La légalisation du cannabis

Le nouveau gouvernement fédéral, composé du SPD, des Verts et du FDP, veut autoriser la distribution contrôlée de cannabis à des adultes. C’est ce qui figure à l’accord de coalition. En cela, l’Allemagne est vraiment dans le vent car la légalisation fait l'objet de débats dans le monde entier ou est déjà appliquée. L'Uruguay a été le premier pays à légaliser le cannabis, suivi du Canada et de 18 Etats américains. Malte a été le premier pays de l’Union européenne à autoriser la consommation de cannabis. L’Espagne et les Pays-Bas l’autorise également sous certaines conditions. En Allemagne, la vente devrait avoir lieu dans des magasins agréés – on parle de pharmacies. Mais il faudra encore attendre un peu car il faut généralement six mois avant qu’une loi entre en vigueur. Et il subsiste quelques questions : faut-il légaliser ce qui est nocif pour la santé ?

Le stockage du CO2

Dans le monde entier, des chercheurs travaillent sur des procédés permettant de stocker durablement le dioxyde de carbone sous terre. Carbon Capture and Storage, CCS (capture et stockage du carbone) est le terme technique qui doit permettre d’atteindre les objectifs en matière de climat. La Norvège est un moteur de ce développement et souhaite stocker prochainement plusieurs millions de tonnes de CO2 là où se trouvaient autrefois du pétrole et du gaz dans des formations de grès sous-marines. Le groupe HeidelbergCement, coté à l’indice Dax, veut livrer d’ici 2050 un béton neutre pour le climat et équipe pour cela ses cimenteries d’installations CSS en Norvège et en Suède. Toutefois, ce procédé ne fait pas l’unanimité en Allemagne car, jusqu’à maintenant, personne ne peut garantir durablement un stockage définitif sûr du CO2 pendant des siècles. 

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: