Le fait main allemand

Les produits des manufactures allemandes sont demandés en Allemagne comme à l’étranger.

picture-alliance/dpa - Porzellan
picture-alliance/dpa - Porzellan picture-alliance/dpa - Porzellan

Sans les manufactures du 18e siècle, ce site économique qu’est l’Allemagne ne se serait probablement pas aussi bien développé, le label « Made in Germany » ne serait jamais devenu une marque aussi forte dans le monde. Or aujourd’hui, dans notre époque high-tech dominée par la production de masse, ce sont à nouveau des entreprises allemandes qui lancent la tendance en regardant vers le passé : le fait main de très grande qualité est de plus en plus recherché. Cela s’explique entre autres par le fait que, dans le monde, un nombre croissant de consommateurs aux revenus en hausse souhaitent opposer au virtuel et au passager quelque chose de durable au caractère marqué.

En Allemagne, un paysage vivant se compose de quelque 1000 manufactures réalisant des chiffres d’affaires très élevés et satisfaisant les goûts raffinés pour les chaînes hi-fi, les chaussures et les papiers peints sophistiqués. L’Initiative Manufactures allemandes soutient leur réussite depuis 2010. Dans le monde, le « Made in Germany » symbolise la qualité de la production industrielle allemande. Le nouveau label « Handmade-in-Germany » doit maintenant faire connaitre les produits fabriqués à l’écart de la production de masse, explique Michael Schröder, le président de l’initiative. Même si, dans l’espace anglo-américain, les produits de masse des grands groupes dominent toujours, la position spécifique des manufactures allemandes y est sensible. « Les magazines internationaux sont enthousiastes face à la très haute qualité des produits faits main allemands. La bonne réputation de nos manufactures dans le monde n’est pas le fruit du hasard. »

Les membres fondateurs de l’initiative sont la manufacture de revêtements muraux Welter Wandunikate, le fabricant de cuisines Poggenpohl, le sellier Joh’s Stübben, le fabricant de systèmes audio Burmester, le facteur d’orgues Klais, le fabricant de stylos-plume Peter Bock, le chausseur Kay Gundlack et la manufacture de porcelaine KPM. « Notre mission est de souligner ce qu’incarnent les manufactures allemandes : une passion et une fabrication élaborée de produits de qualité qui contribuent à l’image positive de l’Allemagne à l’étranger », dit M. Schröder, le président de « Handmade-in-Germany ».

www.handmade-in-germany.org

www.deutsche-manufakturen.org

© www.deutschland.de