« L’engagement est d’une importance systémique »

Berlin est la Capitale européenne du bénévolat 2021 : une interview de Sawsan Chebli, la secrétaire d’Etat chargée de l’engagement civil à Berlin

Sawsan Chebli
Sawsan Chebli Mathias Bothor

Promouvoir et développer l‘engagement au niveau local, telle est l’idée derrière la distinction Capitale européenne du bénévolat attribuée par le Centre for European Volunteering (CEV). En 2021, le titre va à la capitale allemande, Berlin ; la secrétaire d’Etat compétente en la matière, Sawsan Chebli, raconte ce que cela signifie pour la ville.

Mme Chebli, la distinction de Berlin comme Capitale européenne du bénévolat doit vous réjouir…

Oui, cela m’a incroyablement réjouie et j’en suis fière. Ce titre est d’une part la reconnaissance de notre travail et de l’engagement des habitants de Berlin. C’est aussi l’obligation de ne pas nous reposer sur nos lauriers mais, au contraire, de profiter de cette année pour développer l’engagement dans notre ville.

Comment voulez-vous le faire ?

Je voudrais d’abord souligner que cette année d’action n’est pas seulement l’affaire de la politique mais aussi des bénévoles et des organisations qui la rendent vivante. La société civile berlinoise coopère par exemple sur des sujets différents au sein de forums d’action. Ceux-ci sont déjà opérationnels et se poursuivent jusqu’à la fin de l’année. Il y a en outre, au cours des semaines et mois à venir, une offre d’ateliers diversifiée – et jusque-là numérique – ainsi que différentes manifestations sous forme de discussions. La manifestation concluant cette année et la transmission du flambeau à Danzig, la Capitale européenne du bénévolat 2022, se déroulera le 5 décembre.

Un tiers des habitants et des habitantes de Berlin s’engage à titre bénévole. Quelle est l’importance de cet état de fait pour l’économie et la société ?

Il est d’une importance systémique. Ce sont les bénévoles qui gardent cette ville vivante. Ce sont eux qui garantissent la cohésion de notre société. On a vu, notamment pendant la difficile période de la pandémie, que nombre de gens œuvrent généreusement pour les autres. Je trouve particulièrement important que nous touchions aussi des groupes qui n’ont pas encore trouvé d’accès au bénévolat, qui prennent rarement la parole dans les débats de la société, qui n’ont pas de gros lobbies. Il nous faut ouvrir encore le bénévolat pour que tous puissent s’engager, prennent part à la société et se sentent inclus.

Je me suis penchée pour la première fois intensément sur les sujets politiques à travers l’engagement.

 

Dilara (18 ans) effectue un service de bénévolat fédéral dans le transport des malades

L’engagement bénévole peut-il renforcer la démocratie ?

La devise de cette année d’action est « EntdeckeDasWirInDir » (Découvre le nous en toi) et je suis convaincue que le sentiment d’appartenance à une communauté,  qui accompagne l’engagement, est déterminant pour une démocratie vivante et robuste – précisément parce que nous connaissons des attaques croissantes contre les valeurs démocratiques et constatons que la confiance s’amenuise. L’engagement pour les autres et la société est une solidarité vécue qui renforce notre collectivité, l’une des conditions nécessaires à la démocratie.

Si l’on veut faire quelque chose contre l’injustice dans le monde, il faut commencer devant sa porte.

 

Felix (28 ans) s’engage bénévolement pour la protection du climat

Comment fonctionne l‘engagement bénévole pendant la pandémie ?

L’engagement bénévole a souffert des restrictions pendant la pandémie – comme bien d’autres mouvements. Mais il y a eu aussi nombre d’exemples montrant que les bénévoles ont réalisé de grandes choses et trouvé de nouvelles manières d’être là pour les autres. L’engagement soutenu avec l’aide aux voisins, le soutien psychologique au téléphone et dans les centres de vaccination a contribué à atténuer l’impact de la crise. Je ne saurais trop en remercier les bénévoles. Nous avons cherché à soutenir ce remarquable engagement en créant par exemple des centres de coordination de l’aide bénévole contre le coronavirus dans chaque arrondissement de Berlin. Les personnes ayant besoin d’aide peuvent s’y adresser et sont mises en contact avec des personnes qui les aideront. Avec « Digital Vereint », nous avons également créé une plateforme pour soutenir la société civile sur l’ample thème de la numérisation. Comme l’a révélé la pandémie, les besoins sont immenses dans ce domaine.     

Plus d’infos sur www.freiwilligenhauptstadt.berlin  

© www.deutschland.de