Un moment émouvant

Le long chemin vers le mariage pour tous : deux femmes racontent ce que cela signifie pour elles d’avoir enfin tous les droits d’un couple marié.

Mariage pour tous : Marion et Undine Maria Eggers ont attendu ce moment pendant 17 ans.
Marion et Undine Maria Eggers ont attendu ce moment pendant 17 ans.

Allemagne. Le premier baiser du nouveau couple dans la magnifique salle de l’hôtel de ville de Hambourg a été un moment émouvant pour Marion Eggers et son épouse Undine Maria. Elles se disaient « oui » pour la troisième fois. « Se marier trois fois, trois fois avec la même femme, et c’est différent à chaque fois » a déclaré Marion, professeur de yoga de 57 ans. En fait, chaque « oui » était une nouvelle étape sur le long chemin de l’égalité juridique des couples de même sexe en Allemagne.    

Trois étapes menant au mariage pour tous

Les deux femmes ont franchi la première étape en 2000. Elles recouraient alors à la nouvelle possibilité du « Hamburger Ehe » (mariage hambourgeois) : les couples de même sexe pouvaient faire enregistrer leur partenariat auprès de l’état civil. Cela n’avait pas de valeur juridique mais une grande signification émotionnelle et symbolique. 2001 a vu l’apparition du « partenariat de vie enregistré » avec de nombreuses obligations mais peu de droits. Ce cas particulier avait pour nom « Homo-Ehe » (mariage homo). Ce troisième « oui » n’en est donc que plus triomphant et satisfaisant pour Marion et Undine Maria Eggers. En effet, depuis le 1er octobre 2017 : le mariage est le même pour tous.

Le droit d’être bien-pensant

Si le législateur ne fait enfin plus d’exceptions c’est grâce à l’accord de la majorité des députés du Bundestag exprimé le 30 juin. Selon l’article 1353 du code civil allemand, le mariage est conclu à vie  entre deux personnes de même sexe ou de sexes différents. 

Les traditionalistes ne sont pas les seuls à accepter difficilement cette décision. Dans le quotidien Suddeutsche Zeitung, l’auteure Silke Burmester s’étonne que ce soit justement un groupe soi-disant antibourgeois qui acclame le libre accès à l’institution du mariage. La chroniqueuse demande toutefois « pourquoi les homosexuels devraient-ils être moins susceptibles d’adaptation que les hétérosexuels ? ». Sans compter que, pour la première fois, il faut un droit au mariage pour pouvoir le rejeter en le qualifiant de « bien-pensant ». Ou bien de l’utiliser en tant qu’opportunité à être également réunis devant l’Etat.  Avec tous les droits et les obligations – également avec le droit d’adopter des enfants.   

Même look au mariage

C’est aussi pourquoi Marion et Undine Maria Eggers étaient habillées de la même façon à leur mariage. « Nous voulions que ce soit différent de la première fois, où l’une portait un pantalon foncé et un chemisier blanc et l’autre un pantalon blanc et un chemisier foncé. Cette fois nous voulions lancer encore une fois un signal clair. » Le signe que seul l’amour compte, le désir de vieillir ensemble et d’assumer une responsabilité l’une envers l’autre. Cette fois du fait de l’Etat.

© www.deutschland.de