Whisky allemand

En dehors de l’Écosse il n’y a aucun autre pays comptant autant de distilleries de whisky que l’Allemagne.

picture-alliance/chromorange - German whiskey
picture-alliance/chromorange - German whiskey picture-alliance/chromorange - German whiskey

L’Allemagne, évidemment, est le pays de la bière. C’est pourquoi on a peine à croire à cette (sobre) statistique : pour le nombre de distilleries de whisky, l’Allemagne se place au second rang, derrière le leader qu’est l’Écosse. La République fédérale compte quelque 29 000 producteurs d’eau-de-vie de fruits et de céréales, dont environ 250 produisent également du whisky. Environ 130 d’entre elles se définissent exclusivement comme distilleries de whisky.

Les producteurs de whisky écossais, selon l’orthographe écossaise, sont renommés, tout comme les producteurs irlandais de whiskey, selon l’orthographe sur l’île verte. Aux États-Unis également la production est importante - surtout de bourbon. Toutefois, le nombre total de distilleries y est inférieur. Parmi les producteurs exotiques on trouve aussi quelques entreprises en Inde et au Japon. En Allemagne, ce sont la plupart du temps de petites entreprises familiales qui se consacrent à l’eau-de-vie à fort degré d’alcool et produisent de petites quantités. Robert Fleischmann de Franconie en Bavière a été le pionnier, il y a plus de 30 ans, avec sa distillerie « Blaue Maus ». Cela a marqué le début d’une tendance. Le portail en ligne www.deutsche-whiskys.de parle de succès : « Certaines notations de Jim Murray, le pape du whisky, a attiré l’attention des professionnels ». Le « Derrina Schwarzwälder Einkorn Single Malt Whisky » de la petite distillerie Fitzke, par exemple, a obtenu 96 points sur 100 – jusqu’alors le meilleur résultat pour un whisky allemand.      

Les avis des amateurs de whisky sont partagés

Les réactions des amateurs de whisky sont partagées. Certains considèrent que tout ce qui n’est pas des pays d’origine traditionnels est un sacrilège : il n’est pas question d’en goûter.  D’autres sont plus ouverts. Les experts conseillent de goûter un whisky allemand en tant que   

boisson ayant son propre caractère, sans le comparer à un single malt écossais ou à d’autres marques. Pourtant il existe entre-temps des collectionneurs de whiskies allemands – alors « Slàinte mhath ! ».

www.deutsche-whiskys.de

www.kleinbrennerei-fitzke.de

www.fleischmann-whisky.de

 

© www.deutschland.de