Un souvenir vivant

Quel est le rapport entre le sort d’Anne Frank et la discrimination et les paroles de haine ? Une exposition met ces rapports en lumière.

Le Centre Anne Frank ouvre un laboratoire pédagogique
Le Centre Anne Frank ouvre un laboratoire pédagogique Bildungsstätte Anne Frank/Mara Monetti

Allemagne. L’Allemagne commémore le 27 janvier les victimes du nazisme. Comment sensibiliser les jeunes à ce thème ? Par exemple avec le « laboratoire pédagogique interactif » du Centre Anne Frank. Cet organisme à Francfort garde vivant le souvenir de la jeune fille juive assassinée par les nazis. Le journal d‘Anne Frank touche aujourd’hui encore les gens dans le monde entier.

A Francfort-sur-le-Main, un « laboratoire pédagogique interactif » ouvrira ses portes sur Anne Frank à partir de 2018. Qu’est-ce que cela signifie ?

Le 12 juin 2018, Anne Frank aurait 89 ans. Le Centre Anne Frank ouvre dans sa ville natale, Francfort-sur-Main, une exposition qui doit surtout sensibiliser les jeunes à la discrimination, au racisme et à l’antisémitisme ainsi qu’à la valeur de la solidarité.

A quoi ressemble le laboratoire pédagogique ?

Le laboratoire pédagogique fait partie de la nouvelle exposition Anne Frank. Morgen mehr (Anne Frank. Plus demain). Parcourant 30 stations, les visiteurs écoutent par exemple les « Geschichten aus dem Hinterhaus » (Histoires de l’immeuble arrière), où se cachait la famille Frank à Amsterdam, ou s’intéressent au journal intime, célèbre dans le monde entier, de la jeune fille juive assassinée par les nazis. Des questions actuelles, comme le harcèlement, les paroles de haine et les migrations, sont également abordées.

Nous voulons associer de manière innovante l’histoire du nazisme et de la Shoah aux questions, problèmes et conflits dans la société d’aujourd’hui. 

Meron Mendel, directeur du Centre Anne Frank

Quelle est la particularité de la nouvelle offre ?

Il n’y a plus d’objets exposés de manière classique. Lors de leur visite, les visiteurs reçoivent une tablette électronique sur laquelle ils peuvent cliquer différents points pour en découvrir le contenu, regarder des vidéos ou répondre à des questions. C’est une offre vivante qui illustre la vie d’Anne Frank sous plusieurs perspectives, dit la commissaire de l’exposition, Deborah Krieg. L’histoire d‘Anne Frank est le point de départ pour, avec les jeunes, « établir de manière innovante un rapport entre le nazisme et la Shoah et les questions, les problèmes, les conflits et les situations critiques dans la société d’aujourd’hui », dit Meron Mendel, le directeur du Centre.

Quelle est la mission du Centre Anne Frank ?

Il favorise l’analyse du nazisme en Allemagne et s’adresse surtout aux jeunes qui ne peuvent plus guère rencontrer des témoins de l’époque. Il organise des expositions, des séminaires et des ateliers. L’exposition permanente, qui va maintenant être remplacée, a été vue par quelque 120.000 lycéens depuis 2003.

Centre Anne Frank à Francfort-sur-le-Main

© www.deutschland.de