Une exposition avec un maillot de bain pour code vestimentaire

Une « Odyssee » vers l’art : le lac Möhnesee se transforme en galerie aquatique pour de jeunes artistes internationaux.

Aram Bartholl

Allemagne. C‘est une sorte de triathlon de l’art que les visiteurs peuvent faire cet été en Allemagne. A la Documenta à Kassel, ils vont d’œuvre en œuvre à travers la ville ; ils explorent à vélo les « Skulptur Projekte » à Münster et, sur le lac Möhnesee ils peuvent nager, ramer ou faire de la voile pour voir de l’art. Ce lac artificiel dans le Sauerland, en Rhénanie du Nord-Westphalie, est le théâtre du festival « Odyssee » où toutes les œuvres se trouvent sur l’eau ou au bord de l’eau – certains même sous l’eau.

La société des beaux-arts Kunstverein Arnsberg est à l’origine de cette expérimentation. Il a déjà réalisé nombre de projets dans l’espace public et a été distingué en 2016 par le Groupe de travail des Kunstvereine allemands pour son programme innovant. L’intéressant dans cette nouvelle exposition, c’est que les artistes doivent renoncer à toutes les certitudes, dit Vlado Velkov, le directeur artistique du Kunstverein. « Il n’y a ni mur, ni plafond, ni plancher – il n’y a que de l’eau. Mais on ne peut pas non plus s’y fier, le niveau de l’eau varie dans ce lac de barrage. » A cela viennent s’ajouter des facteurs comme la météo et le comportement des animaux du lac. « La sécurité habituelle des salles d’exposition fait défaut, les artistes doivent remettre leurs méthodes et leurs techniques en question. »

Un art créé exclusivement pour le Möhnesee

Neue Werke, nur für den Möhnesee
Raul Walch

Les artistes, majoritairement jeunes, viennent d’Allemagne, de Grèce, du Royaume-Uni, d’Italie, d’Iran, de Norvège, de Suisse, d’Espagne, des Etats-Unis et d’autres pays. Certains d’entre eux, comme Daniel Knorr et Yorgos Sapountzis, exposent aussi à la Documenta ; d’autres, comme Aram Bartholl, sont également représentés à « Skulptur Projekte ». Tous ont créé de nouveaux objets pour l’exposition. Le sculpteur et artiste conceptuel Raul Walch, qui vit à Berlin, a réuni des bandes de tissu coloré pour en faire des drapeaux et des voiles. On les verra lors d’une régate sur le Möhnesee.

« Odyssee », du 20 au 30 juillet 2017 au Möhnesee, du 28 juillet au 10 septembre au Kunstverein Arnsberg, en août sur la Ruhr à Arnsberg

Documenta 14 : un antidote à l’étroitesse d‘esprit

« Skulptur Projekte » à Münster : se mouiller les pieds pour l’art

Kunstverein Arnsberg

© www.deutschland.de