Où étudier l’art

De nombreuses écoles d’art en Allemagne offrent une excellente formation et sont souvent associées à de grands noms. Un aperçu.

L’université des arts de Berlin (UdK Berlin)
L’université des arts de Berlin (UdK Berlin) Matthias Heyde

En Allemagne, les étudiants en arts visuels ont de nombreuses possibilités. L’université des arts de Berlin (UdK Berlin) offre le plus grand choix. Avec plus de 70 filières et environ 220 chaires, elle est la plus grande école d’art d’Europe. Les quatre facultés, outre les arts plastiques, comprennent également le design, la musique et les arts du spectacle. Son histoire, qui remonte à 1696, fait aussi de l’UdK Berlin l’une des écoles d’art les plus riches en tradition. Aujourd’hui, elle est connue pour les nombreux artistes de renom qui y enseignent ou y ont enseigné – par exemple Georg Baselitz, Hito Steyerl, Vivienne Westwood ou Ai Weiwei.

L’académie des arts de Düsseldorf
L’académie des arts de Düsseldorf dpa

L’académie des arts de Düsseldorf est également très importante. Son histoire commence en 1773 et elle a connu sa première grande période au XIXe siècle en tant qu’« école de peinture de Düsseldorf ». L’académie est surtout associée à des noms tels que ceux de Gerhard Richter, Günther Uecker, Otto Piene et principalement de Josef Beuys qui y ont étudié ou enseigné des années 1950 aux années 1970. Dans les années 1990, l’école de photographie s’est fait remarquer avec Bernd et Hilla Becher.

L’école supérieure de graphisme et des arts du livre de Leipzig
L’école supérieure de graphisme et des arts du livre de Leipzig dpa

Dans l’Est de l’Allemagne, l‘école supérieure de graphisme et des arts du livre de Leipzig jouit d’une excellente réputation. Fondée en 1774, l’époque de la RDA a vu naître la fameuse « école de Leipzig » dont faisaient partie des peintres tels que Wolfgang Mattheuer, Bernhard Heisig ou Werner Tübke. Aujourd’hui, elle a quatre filières : peinture/graphisme, arts du livre/ design graphique, photographie et arts des médias. La filière peinture et graphisme est particulièrement réputée, ce qui est lié à la « Nouvelle école de Leipzig ». Cette appellation est utilisée lorsqu’il s’agit d’artistes comme Neo Rauch, Tilo Baumgärtel ou Julia Schmidt connus dans le monde entier depuis des expositions au début des années 2000.

En comparaison, l’école Städel de Francfort sur le Main est relativement récente et petite. Elle a été fondée par le banquier et commerçant Johann Friedrich Städel, décédé en 1816. On peut y étudier les arts plastiques, l’architecture et y suivre des formations curatoriales. Parmi les plus célèbres enseignants et diplômés figurent Jörg Immendorf, Wolfgang Tillmans, Tobias Rehberger, Peter Weibel, Isabelle Graw et Anne Imhof qui a obtenu le Lion d’or à Venise en 2017.