«The Parthenon of books »

L’artiste argentine Marta Minujín crée un Parthénon fait de livres pour la prochaine documenta à Kassel.

dpa/Arne Dedert - Die argentinische Künstlerin Marta Minujin

Le temple composé d’ouvrages interdits a les dimensions d’origine du Parthénon à Athènes, le temple consacré à la déesse Pallas Athéna Parthenos sur l’Acropole. Les colonnes, les murs et le sol sont faits de livres ayant été interdits ou l’étant encore. Avec son installation à la documenta 14 à Kassel, l’artiste argentine Marta Minujín veut attirer l’attention sur la censure et la persécution – et a commencé fin octobre les préparations pour la construction sur la Friedrichsplatz à Kassel.  

L’Argentine, âgée de 73 ans, s’est souvent penchée sur les régimes répressifs, comme la dictature dans son pays d’origine. Elle étudie les potentiels autant des happenings et de l’art de la performance que ceux des sculptures et des vidéos. Elle est née à Buenos Aires, y a fait des études d’arts plastiques et de pédagogie de l’art, puis s’est installée à Paris au début des années 1960. Plus tard, l’artiste vécut et travailla à New York et vit aujourd’hui à nouveau à Buenos Aires. Pour elle, les livres sont une expression déterminante de la liberté de parole.    

 Les livres doivent être remis en circulation

C’est pourquoi Marta Minujín organise un événement particulier pour la quatorzième édition de la documenta. En 1983, avec l’installation « El Partenón de libros »,  Minujín s’inspira du Parthénon en tant qu’idéal esthétique et politique de la démocratie qui avait été corrompue par la dictature civile et militaire en Argentine, son pays. Pour ce projet artistique, des milliers de livres interdits servirent à réaliser une reproduction du Parthénon grec, soutenue par une carcasse métallique. Au bout de cinq jours d’exposition, une grue la fit basculer légèrement sur le côté. Les visiteurs purent alors emporter les livres.    

Jusqu’en juin 2017, « El Partenón de libros » va être réédité à Kassel pour la documenta 14 en tant que « The Parthenon of books » et sera composé de jusqu’à 100 000 livres provenant du monde entier. Certains de ces livres furent interdits pendant des années mais sont maintenant distribués légalement, d’autres sont imprimés dans certains pays mais sont interdits. Chaque personne est invitée à permettre la réalisation de cette œuvre en faisant don de livres. Cette œuvre d’art sera érigée à Kassel exactement à l’endroit où les nazis brûlèrent en 1933 de nombreux livres tombés en disgrâce. L’installation doit ainsi être un signe contre la censure, l’interdiction de textes et la persécution de leurs auteurs. 

Une liste des livres interdits qui seront acceptés est établie dans le cadre de ce projet, en collaboration avec l’université de Kassel. Actuellement, 60 000 titres y figurent. Pour le Parthénon à Kassel à la fin de la documenta, tout comme en 1983, une action commune est prévue avec le public pour que les livres soient remis en circulation.

http://documenta14.de/the_parthenon_of_books/donate/de

© www.deutschland.de