Cinq raisons à la puissance d‘innovation de l’Allemagne

Des investissements ciblés et une coopération mondiale expliquent pourquoi l‘Allemagne est à l’origine de tant d’innovations.

Recherche fondamentale dans l’industrie pharmaceutique
Recherche fondamentale dans l’industrie pharmaceutique Bayer AG

Un nouveau record des subventions pour la recherche et le développement

En 2016, le gouvernement fédéral et l’industrie et la science allemandes ont investi la somme record de 92,2 milliards d’euros dans la recherche et le développement, soit 2,94 % du produit intérieur brut (PIB). Par comparaison : les 28 pays de l’Union européenne ont investi en moyenne 2,03 % de leur PIB dans la recherche et le développement. L’Allemagne veut investir au moins 3,5 % par an de son PIB dans la recherche et le développement d’ici à 2025.

Des thèmes d’avenir

La Fédération attribue actuellement les plus fortes subventions à la recherche et à l’économie de la santé, à l’aéronautique et à l’aérospatial, à la recherche et aux technologies de l’énergie ainsi qu’aux très gros appareils destinés à la recherche fondamentale.

Une industrie qui voit loin

Dans le nombre de brevets par million d’habitants ayant une pertinence sur le marché mondial, l’Allemagne se situe, avec 371 brevets en 2015, devant les Etats-Unis (200) et la Chine (27) mais derrière la Suisse (612), la Suède (445) et le Japon (387). Les dépenses des entreprises allemandes pour innover s’élevaient en 2016 à 158,8 milliards d’euros, plus des trois quarts de ces dépenses revenant à l’industrie.

La valeur de la science

Le nombre de publications scientifiques par million d’habitants a continuellement augmenté en Allemagne ces deux dernières décennies. En 2016, 1.367 publications par million d’habitants ont paru en Allemagne. Le nombre de publications est ainsi plus élevé qu’aux Etats-Unis et au Japon. Mais les pays scandinaves, l’Autriche et la Grande-Bretagne ont un taux de publication encore encore plus élevé que l’Allemagne.

Un réseau performant entre le monde politique, économique et scientifique

Un réseau inhabituel illustre aussi l’intense coopération entre le monde politique, économique et scientifique allemand : dans ces cinq métropoles que sont New York, São Paulo, Moscou, New-Delhi et Tokyo, les Maisons allemandes de la science et de l’innovation (DWIH) réunissent les acteurs décisifs du paysage allemand de l’innovation.

© www.deutschland.de