La voiture de demain

De l’E-Bulli au cabriolet Maybach : ces nouveaux modèles invitent à passer à la mobilité électrique.

Volkswagen I.D. BUZZ
Volkswagen I.D. BUZZ Volkswagen AG

Allemagne. Après le diesel gate, est-ce maintenant l’heure de la mobilité électrique ? A l’Internationale Automobil-Ausstellung (IAA – Salon international de l’automobile) à Francfort-sur-le-Main, les grands constructeurs allemands présentent leur visions de l’e-mobilité. Nous vous présentons des modèles particulièrement intéressants.

La Mini Electric

Il y a près de dix ans, la Mini faisait déjà figure de pionnier au sein du groupe BMW. Les expériences réalisées avec les véhicules d’essai électriques 600 Mini ont été prises en compte dans le développement de la BMW i3. A l’IAA, le groupe BMW présente maintenant le premier modèle totalement électrique construit en série de la Mini qui sera commercialisé en 2019. On devine le cœur électrique de la voiture dans son apparence, les couleurs argent et jaune ainsi que l’e-badge typique dominant son aspect. Le constructeur promet un « feeling rappelant le kart ».

MINI Electric Concept
MINI Electric Concept BMW Group

Le VW Bulli Elektro

La production en série du VW Bulli à moteur électrique est déjà décidée en raison de l’écho largement positif qu’a recueilli l’étude I.D. Buzz. Grâce à un moteur électrique requérant peu de place, le train avant et le train arrière peuvent être très éloignés l’un de l’autre. De l’extérieur, le véhicule donne l’impression d’être une camionnette mais offre à l’intérieur autant d’espace qu’un fourgon. Le VW Bulli électrique doit être commercialisé en 2022.

Volkswagen I.D. BUZZ
Volkswagen I.D. BUZZ Volkswagen AG

Le cabriolet Mercedes-Maybach 6

Le cabriolet Mercedes-Maybach 6 n’est pour l’instant qu’un rêve. L’étude musclée, dans un bleu nautique métallique, prévoit un moteur électrique de 750 PS. Il permettrait les performances typiques d’une voiture de sport et une autonomie de 500 kilomètres.

Mercedes-Maybach 6 Cabriolet
Mercedes-Maybach 6 Cabriolet Daimler AG

L’essieu électrique de Bosch

Les grands constructeurs sont concurrencés par leurs propres sous-traitants. Bosch a mis au point un essieu électrique qui peut être aisément et rapidement monté sur les petites voitures, les quatre-quatre et même sur les véhicules utilitaires légers. Cela ferait économiser les frais de développement aux constructeurs et rapporterait des milliards de chiffre d’affaires à Bosch. La production en série est prévue pour 2019.

Salon international de l’automobile (IAA) de Francfort, du 16 au 24 septembre  

© www.deutschland.de