Faciliter la naturalisation

L’économie allemande manque de main d’œuvre. Lisez ici ce que le nouveau gouvernement allemand fait pour répondre à la situation.

L’aéroport de Francfort, une porte sur le monde
L’aéroport de Francfort, une porte sur le monde picture alliance / Daniel Kubirski

Le SPD, les Verts et le FDP forment le nouveau gouvernement en Allemagne. Le chancelier, qui est le chef du gouvernement, s’appelle Olaf Scholz. La coalition gouvernementale prépare nombre de changements dans la législation sur l’immigration et les procédures d’asile.

Immigration

L’Allemagne a besoin de main d’œuvre, peut-on lire dans le contrat de coalition. Une deuxième voie va être ouverte à côté des possibilités existantes d’immigrer pour travailler en Allemagne. Comme au Canada ou en Australie, une « carte chance », avec un système de points, doit faciliter l’arrivée en Allemagne de personnes en quête de travail. On ne sait pas encore à quoi ressemblera ce système. Le contrat de coalition dit en outre : « Nous étendrons la Carte Bleue aux professions intermédiaires dans le droit national. » Ici aussi, la condition sera une offre d’emploi d’une entreprise allemande.   Les diplômes scolaires et professionnels étrangers seront plus facilement reconnus. On trouvera toutes les informations en plusieurs langues sur le sujet sur le site Make it in Germany.

Selon l’industrie, le manque de personnel dans les entreprises allemandes augmente fortement. Actuellement, nombre de firmes ne parviennent pas à trouver du personnel qualifié pour les postes qu’elles proposent. Les fédérations professionnelles s’attendent à une aggravation de la situation demain.

Faciliter la naturalisation

On pourra désormais être naturalisé au bout de cinq ans, et même trois en cas de capacités d’intégration particulièrement marquées. Les enfants nés en Allemagne auront la nationalité allemande dès leur naissance si leurs parents vivent en Allemagne depuis plus de cinq ans. Les « interdictions de travailler » pour les personnes vivant déjà en Allemagne seront supprimées.

Le droit d’asile

Le nouveau gouvernement veut faciliter le regroupement familial qui sera étendu à tous les réfugiés. Les personnes dont la demande d’asile a été rejetée mais ayant une autorisation temporaire de séjour, apprenant l’allemand, subvenant à leurs besoins par le travail et ne commettant pas de délit ne seront pas reconduites à la frontière et auront de nouvelles possibilités d’obtenir la nationalité allemande.

L’Office fédéral de la Migration et des Réfugiés doit être désengorgé afin que les procédures d’asile soient plus rapides. L’attribution des visas doit également être numérisée et accélérée. (Avec la dpa / DW)               

© https://www.deutschland.de/fr

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: