Le nouveau chancelier

Le socio-démocrate Olaf Scholz doit devenir le nouveau chancelier allemand. Nous vous présentons le successeur d’Angela Merkel.

Olaf Scholz
Olaf Scholz pa/dpa

Le socio-démocrate Olaf Scholz devrait être le chancelier à la tête du nouveau gouvernement composé du SPD, des Verts et du FDP. Olaf Scholz était déjà vice-chancelier dans le dernier gouvernement d’Angela Merkel. Il doit maintenant devenir le successeur de cette femme politique membre de la CDU qui, après 16 ans à la tête du gouvernement, n’a plus candidaté aux élections au Bundestag le 26 septembre 2021. Un résumé des grandes étapes de sa carrière politique.

Un engagement précoce dans la politique

Olaf Scholz, né en 1958 à Osnabrück et ayant grandi à Hambourg, a adhéré au SPD dès l’âge de 17 ans. « J’ai toujours été engagé au niveau politique, j’ai été très tôt le porte-parole de mon lycée à Hambourg-Rahlstedt », écrit Scholz sur lui-même. Il a fait des études de droit et a été de 1982 à 1988 vice-président des Jusos, l’organisation des jeunes membres du SPD.

 

Après son élection au poste de maire de Hambourg
Après son élection au poste de maire de Hambourg pa/dpa

 

Entre Hambourg et Berlin

Scholz a longtemps fait la navette entre la ville hanséatique au nord et la capitale fédérale : il est entré pour la première fois au Bundestag en 1998 et est devenu sénateur chargé de l’Intérieur à Hambourg en 2001. Lorsque Gerhard Schröder était chancelier, il a été secrétaire général du SPD de 2002 à 2004, puis ministre fédéral du Travail de 2007 à 2009. En 2011, les Hambourgeois l’ont élu maire de leur ville qu’il dirigea pendant sept ans. Après les élections au Bundestag de 2017, il est parti à Berlin où il a occupé le poste de vice-chancelier et de ministre des Finances.

 

Un vainqueur rayonnant après les élections au Bundestag de 2021
Un vainqueur rayonnant après les élections au Bundestag de 2021 pa/dpa

Vers la Chancellerie

En 2019, Scholz voulait présider le SPD mais le duo composé de Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans s’imposa au cours d’un vote interne du parti. Les socio-démocrates choisirent néanmoins le ministre des Finances de l’époque comme candidat à la Chancellerie, aucun parti n’avait désigné son candidat aussi tôt. Les sondages ne l’ont pas donné gagnant pendant longtemps mais, lors des élections en septembre 2021, le SPD finit par s’imposer devant la CDU/CSU. Le SPD, les Verts et le FDP convinrent en l’espace de quelques semaines de former un gouvernement commun – avec Scholz comme chancelier.

Continuité : M. Scholz et Mme Merkel avec le président américain Joe Biden
Continuité : M. Scholz et Mme Merkel avec le président américain Joe Biden pa/dpa

La continuité en politique étrangère

Le nouveau chef du gouvernement est à la tête d’une coalition qui n’a encore jamais existé en Allemagne. L’alliance des trois partis veut mettre de nouveaux accents, entre autre dans la politique climatique, Mais Scholz a d’emblée indiqué qu’il mise sur la continuité en politique étrangère. Lorsqu’il se rendit au sommet du G20 à Rome en octobre 2021 avec Angela Merkel, la chancelière encore en fonction, il décrivait sa présence comme « un signal de continuité ». Ils pourraient parler ensemble avec les autres pays pour garantir que « tous peuvent continuer à se fier à l’Allemagne et à son rôle de pays contribuant à ce que le monde coopère. »

Olaf Scholz et sa femme Britta Ernst
Olaf Scholz et sa femme Britta Ernst pa/photothek

Marié à la ministre de l’Education Britta Ernst, membre du SPD

Scholz et sa femme se sont connus au milieu des années 1980 à Hambourg et se sont mariés en 1998. Brita Ernst est ministre de l’Education au Brandebourg, ayant auparavant été ministre des Ecoles au Schleswig-Holstein. Le couple vit à Potsdam, la capitale du Land de Brandebourg. Selon Olaf Scholz, c’est Britta Ernst qui l’a incité à faire régulièrement du sport : « Je détestais le sport à l’école mais, aujourd’hui, je fais du jogging dès que c’est possible. » Mais c’était avant d’être élu chancelier.

© www.deutschland.de