La vision d’un port spatial allemand

Une base pour les lancements spatiaux dans le nord de l’Allemagne est en cours de discussion – et des start-ups allemandes travaillent sur des fusées innovantes.

L’unique port spatial d’Europe est encore situé en Guyane française.
L’unique port spatial d’Europe est encore situé en Guyane française. picture alliance / abaca

Le port spatial européen se trouve en Amérique du Sud : les fusées de l’Agence spatiale européenne ESA sont lancées à Kourou en Guyane française. Là, à proximité de l'équateur, la vitesse de rotation de la terre est particulièrement élevée et donne de l’élan aux fusées. Jan Wörner, directeur de l’ESA considère qu’avec le développement croissant de fusées de plus petites dimensions il y a également des opportunités pour un port spatial en Europe. 

Quels sites allemands entrent en ligne de compte ?

Sur la côte de la mer du Nord, l’aéroport régional de Nordholz pourrait être agrandi. Il a déjà servi de possible site d’atterrissage d’urgence pour la navette spatiale de la NASA. Thomas Jarzombek, coordinateur aérospatial du gouvernement allemand, estime que l’on pourrait également envisager une plate-forme flottante en mer du Nord d’où l’on pourrait lancer de petitess fusées et transporter des satellites dans l’espace. Une étude du Centre aérospatial allemand (DLR) a révélé que l’aéroport régional de Rostock-Laage sur la côte de la mer Baltique présentait de bonnes conditions de base. L’aéroport pourrait devenir une base de lancement pour des avions porteurs amenant des fusées ou des vaisseaux spatiaux à une altitude appropriée pour un lancement dans l’espace.   

Y a-t-il aussi en Allemagne des pionniers en matière de fusées ?

Oui et ils reprennent l’idée de fusées de plus petites dimensions. Le ministère fédéral de l’Economie, avec un concours de micro-lanceurs, soutient des start-ups allemandes voulant offrir des débouchés commerciaux dans l’espace. Les micro-lanceurs sont de petites fusées porteuses ayant une charge utile de quelques kilos. Trois start-ups se sont qualifiées pour la sélection principale du concours au printemps 2021. HyImpulse Technologies, une entreprise dérivée du DLR, mise sur une fusée à trois étages avec un système de propulsion hybride à base de paraffine et d’oxygène liquide. Rocket Factory Augsburg développe un système porteur à trois étages à base d’oxygène liquide et de kérosène. Isar Aerospace Technologies, une start-up issue de l’université technique de Munich, qui prévoit de lancer des satellites dans l’espace à l’aide d’une fusée à deux étages, choisit un hydrocarbure léger comme base de son système de propulsion.

www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany? Subscribe here: