Lutter pour l’objectif de 1,5 degré

Lors de la Conférence mondiale sur le climat, quelque 200 Etats cherchent des moyens d’augmenter la protection du climat. L’Allemagne a un rôle clé à jouer.

Un objectif clair : limiter à 1,5 degré le réchauffement de la planète.
Un objectif clair : limiter à 1,5 degré le réchauffement de la planète. pa/NurPhoto

Les conséquences du changement climatique - canicules et sécheresse, tempêtes et inondations - se font sentir depuis longtemps et la pression sur les gouvernements pour qu'ils agissent est d’autant plus forte. Nous expliquons en quoi consiste la Conférence mondiale sur le climat COP26 et quels sont les objectifs de l'Allemagne et de l'Union européenne en matière de protection du climat.   

Que négociera-t-on à la Conférence mondiale sur le climat COP26  à Glasgow ?

A la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, quelque 200 Etats s’efforcent de trouver un moyen de freiner le réchauffement de la planète. La 26e édition de la Conférence se tient en novembre 2021 à Glasgow en Ecosse. La COP26  aurait dû avoir lieu en 2020 mais elle a été reportée d'une année en raison de la pandémie de Covid-19 ; COP signifie Conference of the parties. A Glasgow, comme lors des rencontres précédentes, l'attention sera particulièrement attirée sur les principaux émetteurs de gaz à effet de serre que sont la Chine, les Etats-Unis et l’Union européenne.  

Les négociations sont basées sur l'Accord de Paris 2015 sur le climat. A l'époque, la communauté internationale avait décidé de limiter le réchauffement climatique à un niveau bien au-dessous de deux degrés, et si possible de 1,5 degré. A Glasgow, il s’agit d’examiner comment cet objectif peut être atteint concrètement. Il y aura aussi un débat sur la manière dont les pays industrialisés rempliront leur engagement de mettre à disposition des pays plus pauvres, souvent particulièrement touchés par le changement climatique, 100 milliards de dollars chaque année pour la protection du climat.     

Que feront l’Allemagne et l’UE en matière de climat ?

En 2021, le gouvernement allemand a renforcé la loi allemande sur la protection du climat. Les objectifs sont plus ambitieux qu’auparavant : d’ici 2030, les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer de 65 pour cent par rapport à celles de 1990 et la neutralité doit être atteinte en 2045. Le Pacte vert européen prévoit que l’Europe, d’ici 2050, devienne le premier continent neutre sur le plan climatique. La manière de pouvoir atteindre ces objectifs fait l’objet d’intensifs débats en Allemagne tout comme dans l’UE.

Pourquoi cette décennie est-elle cruciale pour la protection du climat ?

Les prochaines années sont considérées comme décisives pour savoir si les conséquences du changement climatique peuvent encore être maîtrisées. Les efforts ne sont pas suffisants : « nous ne sommes même pas à proximité de là où la science dit que nous devrions être » a déclaré Patricia Espinosa, responsable du secrétariat des Nations unies pour le climat, peu avant la COP26 à Glasgow. Et elle a émis une mise en garde énergique : « ne pas atteindre les objectifs de température conduira à une déstabilisation du monde et entraînera des souffrances sans fin, en particulier pour ceux qui auront le moins contribué à émettre des gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre ».   

© www.deutschland.de