Des légumes sur la banquise

Des chercheurs allemands veulent cultiver des légumes dans l’Antarctique. Une idée folle ? Pas du tout ? Le sens du projet.

Eden-ISS : la serre de l‘Eden-ISS est déchargée du cargo dans l’Antarctique.
La serre de l‘Eden-ISS est déchargée du cargo dans l’Antarctique. DLR

Allemagne. La serre que le cargo a transportée dans l’Antarctique depuis le port de Hambourg n’est pas en verre mais un conteneur maritime sans fenêtre. Elle est installée depuis la mi-janvier à côté de la station allemande de recherches polaires Neumayer III à 70 degrés de latitude sud.

Pourquoi une serre dans l’Antarctique ?

La serre est la pièce maîtresse du projet Eden-ISS. Les chercheurs y testent comment des plantes utiles peuvent être cultivées dans les déserts et les zones froides, ainsi que lors de futures missions spatiales habitées. Une station spatiale ressemble à cette serre aéroponique : les chercheurs entrent par un sas dans un espace éclairé par une lumière artificielle violette et ventilé par un circuit d’aération fermé. Ils doivent alors se dépêcher d’installer l’aménagement intérieur et les éléments techniques. « Si nous semons à temps en février, j’espère pouvoir récolter les premiers radis et salades en mars », dit Paul Zabel du DLR. Il passe l’hiver dans l’Antarctique et s’occupe de la culture des légumes.

Qu’est-ce que l’aéroponique ?

L’aéroponique est la possibilité de cultiver des plantes sans terre ni lumière naturelle – et sans insecticides ni pesticides. Les racines sont vaporisées avec un mélange nutritif et les feuilles éclairées par des lampes LED. L’air est enrichi en CO2, les germes et les champignons sont exfiltrés.

Qui participe à l’Eden-ISS ?

L’Eden-ISS est un projet commun du Centre allemand d’aéronautique et de spationautique (DLR) et de l’Institut Alfred Wegener du centre Helmholtz de recherches polaires et océaniques (AWI). Sous la direction du DLR, un consortium international de chercheurs travaille avec des partenaires venus d’Irlande, d’Italie, du Canada, des Pays-Bas, d’Autriche, de Suède et des Etats-Unis. L’Eden-ISS est financé par des subventions du programme-cadre de recherche européenne Horizon 2020.

Que se passe-t-il avec les légumes de la serre de l’Eden-ISS ?

Cette expérience fournit des légumes frais aux chercheurs, ingénieurs, cuisiniers et au médecin qui passent l’hiver dans la station Neumayer III. « Nous voulons savoir si un effet psychologique positif peut être obtenu avec des aliments frais », dit le directeur de la station, Bernhard Gropp de l’AWI.

Et ensuite ?

Les personnes intéressées peuvent suivre la mission avec #MadeInAntarctica sur Twitter, Facebook et Instagram.

Projekt Eden-ISS

© www.deutschland.de