Reconditionner au lieu de jeter

Une nouvelle vie pour des smartphones ou des moteurs usés : le  reconditionnement est-il une approche d’avenir contre les déchets électriques ? Ce que nous dit un expert.

Pourquoi  jeter? Reconditionner est la meilleure alternative.
Pourquoi jeter? Reconditionner est la meilleure alternative. AdobeStock/Maksym Yemelyanov

De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans le retraitement et la vente d’appareils usagés – ce que l’on appelle le reconditionnement. C’est un modèle économique de marchés en ligne tels que asgoodasnew.de ou refurbed.de. Sebastian Schötz, qui fait de la recherche sur la remise en état à l’échelle industrielle à l’Institut Fraunhofer des techniques de production et d’automatisation à Bayreuth, nous explique comment cela fonctionne et ce que cela apporte.

Sebastian Schötz, expert en technique de production respectueuse de l’environnement
Sebastian Schötz, expert en technique de production respectueuse de l’environnement
Universität Bayreuth

Monsieur Schötz, qu’est-ce que le reconditionnement et quelle est la différence avec le recyclage ?

Le reconditionnement est le retraitement  de produits usagés qui permet d’avoir une nouvelle phase d’utilisation. Pour le recyclage, le matériau du produit est utilisé ; il est par exemple broyé et les matières premières peuvent être utilisées à nouveau. Pour le reconditionnement, le produit lui-même est réutilisé.  

Quels appareils sont reconditionnés ?

La gamme des produits est vaste. Cela va des produits électroniques tels que par exemple les smartphones, les imprimantes, les écrans et les cartouches d’encre ainsi que les pièces de véhicules comme les moteurs et les turbocompresseurs - ce qui touchera l’électromobilité – jusqu’aux grandes machines et installations, par exemple les éoliennes.

Quelle est l’utilité du reconditionnement pour l’environnement et le consommateur ?

Il représente une économie d’énergie et de matériau. Il préserve les ressources primaires qui ne doivent pas être extraites puisque le produit les contient. On a également moins d’émissions de gaz à effet de serre et de déchets car les produits ne seront pas jetés mais seront remis sur le marché une fois reconditionnés et seront à nouveau utilisés.  

Les consommateurs font des économies car, en règle générale, les produits reconditionnés sont moins chers. De plus, cela augmente la disponibilité de pièces détachées. Si certaines pièces détachées pour le secteur de l’automobile ou de la construction mécanique ne sont plus produites ou ne sont plus en stock, il n’y a pas de nouvelles pièces sur le marché. On peut alors avoir recours à des pièces reconditionnées. Il est en partie possible de  diminuer les temps d’arrêt dans les usines quand il ne faut pas attendre la livraison de pièces détachées pendant des semaines alors que l’on peut les faire reconditionner. 

Que faut-il faire pour que le reconditionnement d’instruments techniques soit plus répandu dans la société ?

Dans l’ensemble, il faut faire prendre conscience qu’une telle chose est possible. Les fabricants devraient proposer également des produits reconditionnés – pas seulement des produits neufs. Et ils devraient montrer que la qualité des pièces reconditionnées est bonne – par exemple par des rapports de tests ou la même garantie que celle pour les nouveaux produits. Si un client obtient un produit de très bonne qualité à un prix avantageux, cela se sait rapidement.   

Interview : Christina Rath

© www.deutschland.de

You would like to receive regular information about Germany?
Subscribe here: